jeudi 10 mai 2018

[Chronique] Le Feu des Steppes, Episode 10 - Aurélie Chateaux-Martin

Littérature de l'Imaginaire


Saga : Le Feu des Steppes
Titre : Dieux
Episode : 10
Auteur : Aurélie Chateaux-Martin
Autoédition
Genres : Fantasy, MM
Pages : 74
Sortie : 10 Mai 2018
Prix : Numérique






SERVICE PRESSE






Résumé : Agni a perdu l’esprit. Aveuglé par la souffrance, isolé, acculé comme un animal blessé, il a ordonné le massacre d’un clan entier. Ses guerriers sont prêts à lui obéir, à répondre à la violence de ses actes et de sa soif de sang soudaine… La tribu des loups est sur le point de s’éteindre. Mais c’est sans compter sur la détermination d’Ymir qui, enfin sorti du coma dans lequel ses blessures l’avaient plongé, vole au secours de ce peuple en perdition. La folie dans laquelle son amant semble plongé le fait un instant hésiter, vaciller. Est-il prêt à aimer l’homme qui est à l’origine de ce carnage ? Est-il prêt à lui apporter son aide, son soutien, sa tendresse ? Agni est seul, il est perdu, il a besoin de lui pour mener cette guerre qui gronde toujours à l’horizon. Et les dieux semblent bien décidés à ne pas leur permettre d’être à nouveau séparés...







Avis : Comme toujours, un grand merci à Aurélie Chateaux-Martin pour l'envoi de ce roman numérique. Je ne vous présente plus cette autrice dont j'apprécie tant les romans de part sa plume de qualité, ses récits originaux et addictifs, ses personnages haut en couleurs et quasi humains, ... Bref, vous le savez tous de toute façon, je suis dingue de ses écrits !

Au bout du 10e tome, vous vous doutez bien que je ne parlerais pas de ce qui se passe ici pour éviter de vous spoiler les tomes précédents. Sachez que nous retrouvons Agni et Ymir au même endroit que nous les avions laissés à la fin du tome 9 et que nous replongeons tout de suite dans le vif du sujet.

Je ne vous cache plus qu'Agni est un gros coup de cœur tant j'aime sa réflexion, son rôle, sa relation avec Ymir, son mauvais caractère, ... Bref, j'aime ce protagoniste depuis le début et je suis toujours folle de joie quand je le retrouve ... alors que je sais que l'autrice le fait souffrir à chaque fois mais bon, ça, c'est mon côté légèrement maso.. xD
En effet, niveau sadisme Aurélie Chateaux-Martin est numéro un tant ses personnages souffrent au fur et à mesure de l'histoire. Franchement, si un jour ses protagonistes décident de se rebeller contre elle, je suis avec eux sans problème ! (C'est pas du tout mon cœur de guimauve qui parle, là ... enfin, juste un peu ^^)

Bref, comme j'ai déjà pu le dire, Ymir, l'amant d'Agni, est beaucoup plus posé ; oh, il n'hésite pas à se battre si c'est nécessaire mais il est plus dans l'optique "parler d'abord et se battre à sang ensuite" alors qu'Agni c'est tout de suite "je fonce dans le tas jusqu'à ce que personne ne se relève" xD mais leurs actions collent tellement avec le style de personnages qu'ils sont que ça ne nous fait pas lever les yeux au ciel.

Personnellement, je suis dingue de l'alchimie qui se dégage l'un de l'autre ; même quand ils ne sont pas ensembles, on a l'impression qu'ils le sont quand même tant ils sont liés par quelque chose de fort, de puissant même, et de très beau.

Dans cette saga, nous sommes loin des bisounours et des paillettes ; en effet, on en plutôt dans plusieurs guerres avec des combats violents et des pertes tragiques. Pour autant, c'est vraiment une saga que je recommande tant elle est de qualité ; nous avons certes de la violence et du sang, des hommes pas toujours très charmants avec les femmes, etc.. mais c'est surtout que tous les personnages ont un rôle important. Les femmes sont puissantes et sont loin de se laisser faire facilement, elles ont du caractère et le montrent régulièrement. Les autres protagonistes servent totalement l'histoire et ne sont pas là juste pour faire joli dans le récit ; ils ont des tâches importantes voir même vitales au fur et à mesure de la saga et même si Agni et Ymir sont les deux personnages clés de l'histoire, les autres n'en sont pas moins importants. J'aime beaucoup le monde qu'a créé l'autrice, au fil du temps, il est bien ficelé et nous savons directement où nous sommes ; je me suis jamais perdue en fonction des divers endroits et c'est un grand plus, je trouve. Les créatures sont originales et le tout est très bien écrit.

L'autrice traite toujours ses sujets avec beaucoup de finesse, c'est pour quoi je n'ai jamais peur quand elle me dit qu'elle veut parler de telle ou telle chose ; je sais que ça sera toujours fait avec bienveillance même si l'histoire n'est pas toujours facile à lire. Aurélie Chateaux-Martin a une plume fluide et addictive qui nous entraine rapidement dans ses divers univers, elle a beaucoup de talent et je ne cesserai jamais de vous recommander ses écrits ; il y en a pour tous les goûts.

Tout ça pour dire que j'ai encore adoré ce tome et que je suis déjà impatiente de lire le tome 11 (en espérant qu'Aurélie ne se réveille pas avec de nouvelles idées en tête sinon ça voudra dire que nos protagonistes n'auront pas fini de souffrir ... xD).








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire