lundi 12 février 2018

[Chronique] Le garçon du quai - Mayday MC

Le garçon du quai - Mayday MC







Titre: Le garçon du quai
Auteur: Mayday MC
Auto-édition
Genre: romance M/M



SERVICE PRESSE



Résumé:


Adrian, un homme au quotidien bien réglé, voit sa routine voler en éclats lorsqu'il fait la rencontre de Moh. Alors que rien ne les prédestinait à partager un bout de chemin ensemble, Adrian n'arrive pas à le laisser filer : Moh représente le passé qu'il s'est donné tant de mal à abandonner derrière lui. Pourtant, sous son apparence houleuse, ce garçon partage bien plus de points communs avec Adrian qu'il ne l'aurait pensé. Si les deux hommes croient tout savoir l'un de l'autre, il leur reste encore à se construire ensemble, au-delà de leurs propres préjugés.




Biographie de l'auteure:


Mayday MC est adepte de romans courts et de nouvelles. De la romance contemporaine à des horizons plus fantastiques et teintés de magie, l'auteur met en scène des personnages masculins qui ont tous un point commun, celui d'aimer les hommes. La simplicité de son style se conjugue à des thématiques portées sur la mixité, la différence et la construction du couple, dans des contextes différents mais qui ne sont pas choisis au hasard.



Chronique d'Aurélie


Mayday, je l’ai découverte au détour de la sortie d’un de mes romans qui aborde les thèmes croisés de l’Islam et de l’homosexualité. Étrange histoire d’une rencontre coup de cœur avec une auteure devenue amie, qui a eu la chic idée d’écrire elle aussi sur un thème très peu développé dans la littérature… le sujet ne pouvait que me toucher, surtout qu’apprenant un peu à connaitre Mayday, j’avais très envie de découvrir son dernier bébé !

J’ai donc eu la chance de pouvoir lire Le garçon du quai en avant-première, et quelle belle découverte ! Première découverte d’une auteure à la plume en or, à la fois douce, poétique et aiguisée, qui ne mâche pas ses mots et nous emporte complètement dans son univers, aux côtés de personnages touchants, profondément humains et vraiment attachants.

Nous démarrons cette histoire avec Adrian, jeune prof de fac en cours de doctorat, à la personnalité très ambivalente. Il a un côté haut en couleurs, avec ses perpétuels retards, son envie de vivre sa vie comme il l’entend et son passif, sa façon bien à lui de dire les choses de manière très directe, également. Mais il a aussi l’envie d’être rangé, de ne pas se démarquer de la masse sociale, de ne pas se faire remarquer. Cela se ressent dans sa manière de s’habiller, ses craintes, ses choix, aussi. Adrian vit dans un dilemme constant. Au fond, il rêve de liberté, de folie, il a envie de s’épanouir, d’être lui pleinement ! Et si au début il se sent plutôt heureux et confortable dans sa vie, sa rencontre avec le séduisant inconnu qu’il croise de plus en plus régulièrement sur le quai de la gare va faire basculer ce simulacre de bonheur, et lui faire comprendre qu’il lui manque sans doute l’essentiel…

Moh, c’est le garçon du quai. Ce jeune homme qui attend le train sur le mauvais quai, qui le fixe en silence, en fumant dehors malgré le froid, qui se roule des joints dans le train et qui le fascine, autant par sa beauté que par le mystère qu’il représente. Moh, c’est le jeune homme qui ne cessera de le surprendre, de nous surprendre. Simple racaille bourrée de préjugés ou âme intelligente et sensible, adepte de grands classiques et moins confiant en lui qu’il ne le laisse penser au premier abord ? J’ai adoré découvrir, pas à pas, sous le regard parfois admiratif, parfois attiré, parfois agacé d’Adrian, ce personnage qui ne peut pas laisser indifférent. Avec lui, on passe par tous les états émotionnels possibles et imaginables. Tantôt bavard ou prêt à se livrer, tantôt brutal et renfermé, parfois tendre, entreprenant et tactile, parfois sauvage, réservé et fuyant le contact.

« La douceur de sa peau, son parfum – toujours le même – , ses lèvres pulpeuses, son air arrogant et indifférent, tout en lui l'électrisait. Peut-être parce qu'il savait qui était le vrai Moh sous sa carapace, ou peut-être parce qu'au contraire, il se trouvait irrésistiblement happé par son charisme et son assurance. Ce garçon lui semblait plus sorti d'un roman que d'une cité. Sombre et lumineux à la fois. Romantique mais indécent. En somme, il représentait à peu près tout et son contraire, mais c'était cela qui le rendait si vibrant. »

Voilà qui définit parfaitement Moh, mieux que tous les mots que je pourrais en dire. C’est la vision que j’en ai, la même que celle d’Adrian, qui succombe à la beauté (extérieure, certes, mais peut-être surtout intérieure !) de ce jeune homme tout de contrastes. Qui ne l’aimerait pas ? Certes, parfois il est agaçant ! Mais plus on apprend à le connaitre, plus on comprend ses réticences, ses doutes, ses craintes ! Et qu’est-ce qu’il est touchant, au final, notre petit Moh…

Adrian aussi m’a beaucoup touchée. Dans sa manière de se chercher, de ne jamais renoncer à Moh, de, peu à peu, s’assumer mieux qu’il ne le faisait déjà (il avait fait son coming out, mais comme je l’ai dit plus haut, il tentait désespérément de se couler dans le moule sociétal). Sa confrontation avec sa mère m’a particulièrement remuée, elle était très émouvante, très bien menée, et Adrian a encore monté dans mon estime à ce moment-là.

Mais là où Moh et Adrian nous touchent le plus, c’est ensemble. Certes, il y a des tensions. Mais quand tout va bien, ils sont juste mignons, vibrants à la fois de passion et de tendresse, de complicité, aussi, et cette belle relation si bien décrite vaut tout l’or du monde. Elle fait du bien au cœur. C’est un océan d’amour et d’affection. Oui, comme dans tout océan, il y a des vagues, et sans elles, on s’ennuierait, n’est-ce pas ? Mais ce roman est un pur petit bijou de douceur qui fait sourire. Il ne manque de rien : il y a de la tension, de la passion, de la sensualité, également, des crises et des retrouvailles, de l’humour et du sérieux aussi, un poil de littérature qui se case tranquillement à côté d’un langage très… « vivant », et beaucoup d’amour. Comment ça je l’ai déjà dit ? Eh bien je le redis, tiens !

Merveilleux moment de lecture, donc, à découvrir, vraiment. C’est une pause fraicheur et douceur dans un monde de brutes, une plongée dans un imaginaire qui vous souffle un vent tiède et apaisant et vous enveloppe tout entier. Merci Mayday pour cette romance touchante et juste, qui m’a fait vibrer et sourire… <3



Points positifs : une plume douce, poétique et directe ; des personnages touchants et profondément attachants ; une romance toute douce mais remplie de rebondissements.

Points négatifs : pas trouvés.



Note : 4,6/5



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire