jeudi 12 octobre 2017

[Interviews] Pascal Barats & Michel Falicon






















Bonjour à tous,
 
On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview sur le blog et c'est Pascal et Michel que nous accueillons sur le blog.
 
 
 
 
*****
 
 
Bonjour Messieurs, bienvenue sur Amabooksaddict,
 
 
 

1. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Michel
Je fais du Théâtre depuis 27 ans, et ai joué dans plusieurs pièces, classiques ou créations. Je fais aussi de la mise en scène et ai écrit des pièces dont certaines ont pu être jouées, notamment, une, avec Pascal (aussi co-auteur de la pièce).  Ce qui d’ailleurs nous a conduits à l’écriture commune de ce roman.   
J’ai été aussi régisseur de plateau, décorateur de pièces d’un point de vue pictural, essentiellement. J’ai aussi exercé, quelques temps, en tant que professeur de théâtre pour les enfants et les adultes.

Pascal
Passionné de voyages, d’impros, d’informatique, j’ai toujours aimé découvrir de nouveaux univers que ce soit par le voyage, la lecture, le cinéma, le théâtre. Les échanges humains sont ma passion, et se retrouvent dans mes écrits.





2. Depuis quel âge écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire la première fois ?

Michel 
Depuis l’âge de 16 ans environ. C’était plus l’envie de raconter des histoires que je ne trouvais pas dans les livres même si certains étaient très bons. 
Ecrire une histoire c’est alimenter et bousculer un quotidien parfois trop banal ; faire en sorte que notre vie soit pimentée par une création littéraire quand on n’est pas enclin à dessiner ou jouer de la musique.

Pascal
Depuis l’âge de 8 ans. J’ai toujours raconté des histoires dans la cour au moment de la récréation. J’ai voulu ensuite les coucher sur le papier, pour en garder une trace !!! Mon premier sujet fut une histoire policière librement inspirée de Maigret. L’histoire suivante se passait sur une autre planète occupée par deux peuples avec un désert au milieu !!!, l’histoire commençant à l’aube d’une guerre. J’ai également écrit des sketchs de café-théâtre et une pièce de théâtre avec Michel.





3. Pourquoi publier en autoédition ?

Michel
Après les refus habituels des maisons d’éditions traditionnelles, on se tourne vers d’autres possibilités.

Pascal
Le choix de l’autoédition permet une plus grande liberté dans l’élaboration du roman, pour sa publication, le choix de la couverture, sa diffusion. On garde ainsi une totale liberté.





4. D'où viennent vos idées pour l'écriture ? 

Michel
Des films, des documentaires, de la lecture, du théâtre, de la musique. Mais aussi des voyages, des rencontres avec des gens qui enrichissent notre quotidien et forgent notre expérience au fil de l’eau ou des écrits.

Pascal
Beaucoup viennent de l’observation de mes semblables ou du contenu de mes rêves, que j’ai gardé en mémoire à mon réveil, tel un peintre, faisant des croquis. J’utilise aussi des carnets et un enregistreur pour le stockage de ces informations, les idées sont éphémères et disparaissent aussi vite qu’elles surgissent !!! Un regard, une image en provenance des songes, tout peut se retrouver ensuite dans un prochain texte, comme les pièces d’un immense puzzle !!!





5. En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre roman ? 

Michel
C’est un roman mêlant espionnage et science-fiction. Il y a une part d’action importante dans la première partie alors que la deuxième partie est plus axée sur la psychologie des personnages et l’atmosphère environnante, en l’occurrence, l’époque de la guerre froide.

Pascal
Un roman d’espionnage à propos du temps qui passe, dans des lieux à l’autre bout du monde, dans des pays aux cultures différentes, où le lecteur découvre en même temps que le héros une partie de son passé. Espionnage, histoire (seconde guerre mondiale et guerre froide), science-fiction et humour sont les axes principaux du roman. 





6. Avez-vous d'autres projets à venir ? 

Michel
Personnellement, un premier roman non édité à ce jour et un en cours d’écriture.

Pascal
Un roman mêlant espionnage et folie est en cours de rédaction, l’ambiance guerre froide est au rendez-vous. Une méthode de chinois et un livre technique sur la création de sites internet sont également en cours d’écriture.





7. Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

Michel
Avant : une bonne balade pour se vider l’esprit suivie d’une petite méditation.

Pendant : quelques improvisations théâtrales du fait, bien entendu, d’une écriture à quatre mains. Des discussions animées avec mon ami Pascal pour la mise en place de scènes particulières du livre. Ce qui explique, à mon avis, que les actions décrites dans notre livre semblent si cinématographiques.

Après : un cinoche, restau, musée, voyage.  Car une fois le livre écrit et édité, il faut arriver à se faire à l’idée qu’il ne nous appartient plus. Cependant, ce qui est en soi paradoxal, il importe aussi de continuer à le faire vivre grâce aux réseaux sociaux afin que le plus de gens possibles s’y intéressent, se renseignent (sur notre site dédié au roman par exemple ou sur notre page Facebook) puis le lisent. Ainsi se crée le fameux « bouche à oreille », pour que, in fine, les lectrices et lecteurs puissent nous faire part de leurs ressentis bons ou mauvais, seul moyen de se faire une idée du bien fondé de notre projet.

Pascal
Comme nous avons écrit le roman à deux, boire une bière avant de commencer la rédaction d’un nouveau chapitre nous aidait à avoir de l’inspiration et à nous mettre dans un état propice à l’écriture. Le visionnage de nombreux films nous aussi aidé à nous mettre dans l’ambiance du roman avant de commencer la rédaction de ce dernier. Nous avons également marqué le coup à la fin du roman, en faisant un bon repas dans un restaurant.





8. Pour finir, un dernier mot ? 

Michel
Merci à BOD notre maison d’édition   de nous avoir permis de réaliser un rêve et de pouvoir faire aboutir, nous espérons, d’autres rêves !

Pascal
L’écriture à deux a été une réelle aventure de partage et d’échange. Le plus souvent on a écrit ensemble, l’un lançant les idées, l’autre les mettant en
forme et inversement. On en a déjà eu l’expérience avec l’écriture d’une pièce en commun.





*****
 
L'interview touche à sa fin, merci Messieurs et à très bientôt !
 
Vous pouvez les suivre sur leur site web, leur Facebook ainsi que leur Twitter ; le roman est disponible sur la Fnac et sur Amazon.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire