jeudi 14 septembre 2017

[Throwback Thursday Livresque] T’es pas mon genre, mais je t’ai quand même aimé





On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel article concernant le rendez-vous "Throwback Thursday Livresque" de Bettie Rose Books.

Pour ceux qui ne connaissent toujours pas, voici ce qu'elle en dit : "Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine je fixerai un thème et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !"

Je ne sais pas vous mais moi, j'aime beaucoup ce principe et c'est avec joie que j'ai décidé de le reprendre sur le blog!
 
 
 
 
 
Thème du jour : T'es pas mon genre, mais je t'ai quand même aimé
 
 
Thérèse Raquin - Emile Zola
 
Comment s'imposer " quand on a le malheur d'être né au confluent de Hugo et de Balzac " ? Comment récrire La Comédie humaine après ce dernier ?
Les tâtonnements d'Émile Zola sont brefs. Thérèse Raquin, son premier grand roman, obtient un vif succès.
Thérèse a été élevée par sa tante dans le but d'épouser son cousin, un homme au tempérament maladif. Bientôt, elle ne supporte plus cette vie cloîtrée, ni ce sinistre passage du Pont-Neuf où Mme Raquin installe sa mercerie. Toute sa sensualité refoulée s'éveille au contact de Laurent, un peintre raté dont elle devient la maîtresse. Les amants décident de noyer le mari.
L'âpreté, la sexualité, le crime. Entre roman noir et tragédie, l'implacable réalisme social et humain de Zola est déjà à l'œuvre.
 
J'ai lu ce roman au lycée, en seconde si je ne me trompe pas, et au début je me souviens que ma lecture était laborieuse car beaucoup de descriptions inutiles mais au fil des pages, l'histoire est prenante et haletante. J'ai totalement adoré et depuis, de temps en temps, je lis des romans écrit pas Zola.. des bons, des moins bons, mais je suis heureuse d'avoir découvert l'auteur au lycée.
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire