jeudi 14 septembre 2017

[Chronique] Les Chroniques de Ren, tome 2: Messager - Faith Kean

 Les Chroniques de Ren, tome 2: Messager - Faith Kean






Titre: Les Chroniques de Ren, tome 2: Messager
Auteure: Faith Kean
Éditions MxM Bookmark
Genre: romance M/M, fantasy, bitlit


SERVICE PRESSE


Résumé:


« Il n’y a pas de hasard. Il n’y a que ce qu’on déclenche ou pas. »  Après avoir déserté le palais de Ferin le soir de ses noces, Ren se tourne à présent vers un avenir incertain. Guidé par Hosgard, le jeune homme part en quête de réponses et au-devant de nouveaux mystères. Loin de la lumineuse capitale d’Infeijin, son chemin le mène aux confins de l’île de nuit, en des terres sauvages et reculées, peuplées de créatures plus dangereuses et puissantes les unes que les autres.Ren devra s’en remettre à l’Ermite et à des alliés inattendus s’il veut survivre et retrouver sa place auprès de son compagnon. Toutefois, le temps joue contre lui et les rouages du destin se sont irrévocablement mis en marche.Car dans l’obscurité du Rideau d’Hosgard, une ombre s’avance, menaçant de tout engloutir sur son passage.

Biographie de l'auteure:


Faith Kean est une documentaliste et une auteure fantasy. ... Férue de Fantasy et de Bit-Lit, elle a fait ses premières armes en tant qu'auteur en postant ses récits sur le site de lecture en ligne Fiction Press. "Prisonnier", le premier tome des "Chroniques de Ren", est son premier roman publié.





Chronique d'Aurélie

Tout d’abord un grand merci à MxM Bookmark pour ce service presse qui fut une vraie belle découverte… J’avais déjà été intriguée par ce roman, dont la couverture m’attirait, et dont on m’avait parlé en bien. J’ai sauté sur l’occasion de la sortie du tome 3 pour découvrir la série.

Après avoir dévoré le tome 1, je me suis jetée sur ce second tome avec enthousiasme, et, une fois plongée dedans, je n’ai pas pu m’arrêter. Ce sont pourtant des romans conséquents, mais ce n’est pas un obstacle, au contraire, c’est un vrai plaisir de voir les pages se tourner en sachant que l’histoire sera dense, longue, savoureuse.

Je ne sais pas exactement pourquoi, mais malgré tout, j’ai eu un peu plus de mal à me replonger dans ce second opus. Pas que cela m’ait désintéressée, j’étais bien dedans, mais au début, quelque chose manquait un peu de dynamisme. Sans doute la solitude de Ren, l’absence de Ryhad que, je ne pense pas avoir besoin de le redire (ou alors si, je le redis ?) j’ai adoré dans le premier tome. Je craignais le départ de Ren à la fin du premier volume. Je ne voulais pas qu’il parte sans Ryhad, je ne voulais pas un tome 2 intégralement sans Ryhad !! Ils sont tellement beaux ensemble, et leur relation est tellement riche, piquante et acidulée, que ça m’attristait énormément.

Mais rassurez-vous, on voit Ryhad de bien des manières dans ce tome 2. Il est rédigé encore une fois intégralement du point de vue de Ren, sauf le bonus de fin qui m’a agréablement surprise, et qui raconte les évènements, justement, du point de vue de Ryhad. Si j’ai trouvé ce point de vue un peu moins bien maîtrisé que celui de Ren, il est tout de même un vrai plus, plonger dans le désarroi, la colère, le désespoir de Ryhad était un beau cadeau que nous a fait l’auteure. Pour le reste, nous découvrons la force du lien qui unit Ren et Ryhad, et l’auteure en joue et nous offre de belles pages de tristesse, de souffrance, de confusion, de tendresse et d’érotisme grâce à cette chaine si solide, qu’ils font tout pour sauvegarder.

Mais faire tout pour la sauvegarder suffira-t-il à permettre à nos deux amoureux malheureux de rester en symbiose ? Ren suit son propre chemin, il s’éloigne, et la douleur de l’éloignement n’est pas qu’émotionnelle, elle est aussi physique, et terrible. Pire encore peut-être, elle l’empêche de se concentrer tout à fait sur sa mission. Mais Ren tient à ce lien plus que tout au monde. Pourtant, le monde, justement, risque de basculer dans les ténèbres d’une guerre sans pitié, et de sombrer s’il n’est pas capable de relever les attentes que les dieux ont placées sur lui…

Toujours accompagné d’Hosgard, le renard, qui s’avère en fait être une belle surprise, voilà donc Ren en cavale, loin de son époux nouvellement acquis, à la recherche de l’Ermite dans un coin du monde bien trop rigoureux pour lui : les Terres Blanches, contrée des elfes noirs et accessoirement toujours sous la neige. Les dieux soient loués, dans ce pays, les fruits poussent même en hiver. Ren ne mourra donc pas de faim. Mais de froid ? Heureusement, Hosgard veille, et l’Ermite ne tardera pas à montrer le bout de son nez… qu’elle a fort joli. Eh oui, l’Ermite est une femme ! Je ne vous en dirai pas plus, je me permets ce spoiler car on la découvre dès le début de ce tome 2, au bout de quelques pages seulement, mais pour le reste, Vike est un personnage mystérieux, rempli de secrets et débordant de vie, que vous découvrirez par vous-mêmes à la lecture de ce second opus. C’est un personnage pour qui j’ai eu tout de suite une grande affection. Son esprit, pris d’assaut par les dieux qui lui ont envoyé des visions, n’est plus tout à fait clair, mais ça ne la rend que plus attachante. Elle est capable d’un immense sérieux comme de la plus totale désinvolture, elle parle clairement ou par énigmes, selon ses humeurs trop fluctuantes… Mais elle est douce, gentille, attentionnée, et comme Ren, on s’attache à elle immédiatement.

Hosgard est l’autre personnage incontournable de ce second opus. Je ne vous dirai pas grand-chose sur lui, à part que les apparences sont parfois trompeuses. Encore un personnage rempli de surprises, et pas des moindres ! C’est un allié fidèle, féroce et dangereux, un vrai soutien pour Ren, plus encore, un guide et un ami.

Si Ren démarre sa quête en solitaire avec un renard géant pour « seul » allié (vous l’aurez compris, ce n’est pas n’importe quel allié), il sera mené à rencontrer bien des gens de ce monde, à découvrir des lieux que peu avant lui ont foulé sans y perdre la vie. Messager des lunes, sa mission est double : acquérir les pouvoirs des six dieux de ce monde (le septième étant le dieu sombre, si l’on peut dire) et rallier les peuples sous une seule bannière pour se préparer au pire : une immense guerre est en vue, contre des monstres horribles, qui vous feront frémir rien qu’à leur évocation. Je ne vais pas vous spoiler cette partie de l’histoire, qui de toute façon est plutôt complexe, je laisse le soin à Vike de vous donner tous les éléments nécessaires à la compréhension de ce qui se prépare et de ce qu’il faudra que Ren accomplisse pour sauver le monde d’une tourmente sans pareille. Je dois avouer avoir été un peu partagée, malgré tout, sur l’histoire de Vike. À mes yeux certains éléments sont un petit peu tirés par les cheveux ou trop « faciles ». Rien qui n’ait gâché ma lecture, ceci dit. Juste une sensation que les éléments concernant l’histoire du monde et la tourmente à venir auraient pu être un peu plus travaillés, qu’ils y auraient gagné en cohérence.

Mais on ne s’arrête pas sur ce qui, dans cette grande saga épique et émouvante, est finalement un détail. Une fois le récit de Vike, on se concentre sur l’essentiel : Ren doit apprendre à maîtriser la magie. Mais… attendez, un humain peut-il maîtriser la magie ? D’après Hosgard, oui. Et c’est là qu’on en découvre un peu plus sur cet univers, mais également sur la puissance du lien qui a uni Ren à Ryhad. Ren n’est peut-être plus si humain que ça, et avec sa mission auprès des lunes, ça risque de ne pas « s’arranger ». Pas que ce soit négatif, mais le prix à payer pour ce pauvre garçon qui, à la base, n’avait rien demandé et, rappelons-le, a été capturé et enlevé de son monde d’origine, est immense. Peut-être même bien trop grand pour lui… et pour nous, pauvres lecteurs, qui souffrons avec lui. Quand je dis souffrir, je n’ai pas précisé qu’une rivière de larmes m’avait débordée à un certain moment de l’histoire. Je suis passée de l’horreur de ce qui se préparait, à la tristesse la plus totale. Et pourtant, la plume de l’auteure est pleine de surprises. Malgré les pertes subies par Ren (et quelles pertes, même s’il gagne autre chose, d’absolument merveilleux !), nous commençons à le connaitre, notre petit prince au cœur de guerrier, il ne renonce jamais ! Et même quand il ne sait pas contre quoi il se bat, ni pourquoi il se bat, il se bat quand même ! Il se bat pour la vie, il se bat pour la liberté, il se bat pour l’amour. Jamais vraiment pour lui-même, même si, évidemment, il tâche de survivre et de garder la tête haute en toutes circonstances… Ren, à chaque page, a encore grandi dans mon estime, vraiment… Quel brave petit bout d’homme !

Je ne suis pas la seule à être admirative envers notre héros. Les personnages qu’il va rencontrer au cours de ce second opus très épique éprouveront tout un panel d’émotions à le découvrir et à le côtoyer, mais aucun ne sera pas fasciné par lui. Lui, l’humain qui se dresse face aux puissances de ce monde, qui ose les aborder, leur parler, et ce avec ironie et impertinence ! Lui, la frêle créature gorgée d’une magie que personne ne comprend vraiment, porteur d’une prophétie à laquelle personne ne voulait croire… Autour de lui, le monde gravite, on ne l’apprécie pas toujours, mais il ne laisse personne indifférent. Surtout pas Norhan ! Je ne peux pas parler de ce second tome sans évoquer mon nouveau coup de cœur, Norhan, le lycae, un personnage qui ne peut pas laisser de marbre… pas même Ren ! Vous verrez, c’est parfois hilarant ! J’ai hâte de retrouver notre lycae dans le troisième opus, et d’y découvrir la suite des aventures de Ren qui sont loin d’être achevées… Parviendra-t-il à remplir sa mission ? À ce stade de l’histoire, après tout ce qu’il a traversé, on n’en doute pas vraiment, mais la menace qui se dresse en face de lui est terrible et gronde dangereusement, alors je m’attends à bien des retournements de situations dans ce tome 3 et je crains aussi, énormément, pour le lien qui lie Ren et Ryhad… Tiendra-t-il, malgré la séparation, la distance, les épreuves ? On le souhaite, de tout cœur, même si Norhan a su nous séduire, on veut retrouver Ryhad, on veut qu’il retrouve Ren, et qu’ils ne se quittent enfin plus jamais !

Points positifs : une jolie plume très agréable ; un univers superbe et original ; une histoire complexe, longue et passionnante ; des personnages attachants et drôles.

Points négatifs : quelques fautes trouvées à droite à gauche, mais rien qui gêne la lecture ; parfois des répétitions de mots ou de concepts qui se lisent pourtant bien.
Note: 4,6/5 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire