mercredi 20 septembre 2017

[Chronique] Hearty - Yuko Yoshida

Hearty - Yuko Yoshida













Titre: Hearty
Auteure: Yuko Yoshida
Éditions Taifu comics
Genre: manga - yaoi
Âge: 16+
One shot



SERVICE PRESSE



Résumé:

Le mensonge… C’est de cette façon qu’Honma, un jeune salaryman gay, se rapproche des personnes qui l’entourent. Ce moyen lui permet de faire face à n’importe quelle situation et d’enchaîner les histoires sans lendemain. Un jour, lors d’une réunion de groupe universitaire, il fait la rencontre d’un étudiant du nom d’Ikai. Attiré par son air timide et innocent, Honma décide de mettre à profit ses talents de menteur pour se rapprocher du jeune homme et le mettre dans son lit. Suspicieux, Ikai laisse un mois à son nouvel amant pour lui montrer que ses sentiments sont sincères. Notre salaryman se laissera-t-il prendre à son propre jeu ?




Chronique d'Aurélie


Tout d’abord un grand merci à Taifu comics pour ce beau partenariat et pour la gentillesse de leur accueil.

J’ai énormément accroché avec la couverture. Très inexpressif, ce visage colle parfaitement à ce que j’imaginais de ce manga au premier abord : l’histoire d’un homme sans cœur, qui refuse de se laisser porter par ses émotions. Le dessin est splendide, en plus, et les couleurs donnent un côté très sépia à l’image. Une ambiance particulière, qui m’a tout de suite plu.

Par contre, une fois le manga ouvert, je n’ai pas vraiment adhéré avec les dessins. Si certains sont superbes, la plupart sont assez étranges, avec des visages très particuliers, des angles parfois très appuyés. C’est un style, qui plaira à certains mais ne m’a pas embarquée, pour ma part. Par contre les quelques images que j’ai appréciées, je les ai trouvées vraiment belles. Les expressions sont souvent très neutres, mais collent bien aux deux personnages, qui manquent l’un comme l’autre énormément d’émotions. Ce qui est voulu par la mangaka, vu le thème du manga, et est donc un point positif ici évidemment.
L’histoire est plutôt touchante. Honma, le manipulateur qui ne se soucie pas des autres et de leurs sentiments, est finalement plutôt émouvant. Il cache derrière son sourire et ses mensonges un grand cœur qu’il ignore lui-même posséder. Son fonctionnement est caduc, et il va l’apprendre à ses dépens. Certes, il passe son temps à raconter des bobards à tout le monde, à manipuler tout le monde, pour se rapprocher des gens et parvenir à ses fins, et on lui souhaite vraiment de se casser les dents sur son propre comportement, parfois. Et en même temps, on sent bien que par ses actes et paroles, il tente de se protéger des autres, de lui-même, et de son propre passé. Son comportement est questionnant, intrigant. Il a un côté très doux et attentionné, même si son but reste d’obtenir ce qu’il désire puis de passer à autre chose. Face à Ikai, pourtant, il perd toute sa superbe.

Ikai est un jeune homme très particulier. Très beau, il montre lui aussi peu ses émotions, mais il est très sensitif. Il voit derrière les masques, et devine tout de suite le jeu d’Honma, au grand dépit de ce dernier, qui a toujours eu l’habitude de leurrer son petit monde. Ikai est doux, innocent, mais très honnête, le contraire d’Honma en la matière, en fait. Il dit les choses telles qu’il les pense, sans hésitation. Il se désinvestit ou s’investit dans une relation selon son propre ressenti, et ose exprimer ses gênes et ses interrogations.

Pourtant, étrangement, quand Honma lui demande de sortir avec lui, il accepte. Bien qu’il soit clair depuis le début qu’Ikai n’apprécie pas du tout Honma, dont il se méfie complètement. Sans doute parce qu’il est attiré par l’homme qui se cache derrière ce masque qu’il abhorre, au final. N’ayant jamais eu d’aventure amoureuse auparavant, Ikai va se retrouver embarqué dans une bien étrange relation. Honma est le petit-ami parfait. Celui qui vous paie de bons restaurants, est toujours prévenant, etc. Sauf que tout ce qu’il fait, il le fait pour lui, sans jamais vraiment demander à Ikai ce que lui attend d’une liaison amoureuse. Evidemment, tout ce qu’Honma attend, c’est le moment où il pourra enfin mettre Ikai dans son lit, obtenant finalement ce qu’il désire.

Cependant, un jour, quelque chose change dans leur relation. Honma semble plus attentionné, il se préoccupe plus de savoir ce que souhaite Ikai. Evidemment, Ikai se met à s’interroger. Sensible comme il l’est, il voit son petit-ami évoluer, s’ouvrir. Comme s’il laissait tomber les voiles qui constituent son masque et s’ouvrait à l’idée d’une vraie relation. Est-ce le cas ? Ou bien est-ce qu’Honma s’obscurcit sans le vouloir sa propre vision ? Il refuse l’idée d’être capable d’aimer, valide sa propre vision du monde, celle de se servir avant de laisser tomber les personnes qu’il a utilisées… Pourtant, avec Ikai, les choses semblent différentes. Il s’intéresse à lui. S’inquiète pour lui. En fait, Ikai l’intrigue vraiment, et a su toucher quelque chose en lui… Sans doute parce que l’étudiant est très différent des autres hommes qu’Honma avait croisés jusqu’à présent ?

J’ai bien aimé les questionnements des deux hommes, la façon dont Honma se débat dans sa propre mauvaise foi, son évolution au cours du manga. C’est une jolie histoire, douce, tendre, agréable, une belle histoire d’amour plutôt touchante. Un bon moment de lecture à savourer.



Points positifs : une histoire douce, une intrigue légère, une évolution émouvante de la part d’Honma.

Points négatifs : je n’ai pas adhéré avec les dessins.

Note: 3.6/5 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire