dimanche 17 septembre 2017

[Chronique] Close up - Angie Le Gac

 Close up - Angie Le Gac







Titre: Close up (Coming Out tome 2)
Auteure: Angie Le Gac
Auto-Édition
Genre: romance M/M, humoristique


SERVICE PRESSE


Résumé:


Après des débuts chaotiques, l'histoire de Pierre-Louis et Manuel semble avoir atteint son rythme de croisière. Pierre-Louis de la Perrière-Vidal l'aristocrate cavaillonnais a quitté sa fiancée Sophie pour suivre les élans de son coeur qui l'ont poussé vers Manuel Desantos, un jeune gitan, garçon d'écurie. Ils vivent ensemble depuis cinq ans. Leur quotidien est serein et ils sont certains de leur amour réciproque. Ils voguent sur une mer calme et leur avenir semble radieux. Ils ont mille projets, dont la rénovation d'une vieille bâtisse léguée à son fils par le père de Pierre-Louis, la Petite-Perrière, pour en faire un nid douillet. Tout semble parfait. Mais une chance si insolente saurait-elle durer ?
Le bonheur du couple fait des envieux et leur mode de vie ne plaît pas à tout le monde. Ils pourraient s'être fait des ennemis redoutables. Les jours heureux de Pierre-Louis et de Manuel seraient-ils comptés ?

Biographie de l'auteure:


Je suis née et j'ai grandi à Marseille si près de la mer. J'ai passé 35 ans à lire et à écrire bercée par le bruit des vagues. Profession : "dilettante professionnelle", je fais un peu de tout pas trop mal mais pas de quoi en faire un vrai métier car par dessus tout je suis amoureuse des mots. Plus jeune quand on me demandait ce que je voulais faire comme travail je répondais "Bernard Pivot", être payée pour lire, le bonheur !
Auteur de "Coming out" et "A.D.N", "la Panne et Autres Désagréments..." est mon troisième roman publié.



Chronique d'Aurélie

​​Tout d’abord, un immense merci à Angie pour ce service presse, et également pour sa gentillesse et sa disponibilité. C’est toujours un plaisir de travailler avec une auteure sympathique qu’on peut contacter facilement et qui apprécie de communiquer !

Avant toute chose, je dois vous avertir que « Close Up » est la suite de « Coming Out ». Si vous n’avez pas lu « Coming Out », je vous invite à aller voir ma chronique ici : http://lalivrothequeblog.weebly.com/coming-out-par-angie-le-gac.html et à le découvrir au plus vite. En tous les cas, je vais ici spoiler certains éléments de « Coming Out », donc si vous ne l’avez pas lu et que vous n’aimez pas les spoilers, allez plutôt jeter un œil à ma chronique concernant le premier opus ;-)

Nous retrouvons donc Pierre-Louis et Manuel, nos deux amoureux qui, après bien des péripéties, ont fini par trouver le bonheur ensemble. Cinq ans ont passé depuis le coming out de Lou, cinq années bien remplies, dans l’amour et le bonheur le plus total. La vie est bien rôdée, Pierre-Louis travaille beaucoup, entre le vignoble et le haras, Manuel est satisfait de ce qu’il fait, et heureux. Seulement, Pierre-Louis, peu habitué à la vie citadine, aimerait bien déménager dans un lieu plus tranquille, et plus profiter de l’homme qu’il aime de tout son cœur…

Comme d’habitude, j’aime beaucoup le style d’Angie. Elle a une plume efficace, parfois même poétique, et parfois remplie d’humour ou d’ironie, qui est très agréable à lire et franchement addictive. Cette fois-ci je n’ai pas lu le livre en une nuit, mais en quelques heures de temps il était englouti malgré tout !! Et, chose que j’apprécie beaucoup, il est très difficile de s’arrêter en pleine lecture. Vous savez ? Quand vous vous dites « j’arrête à la fin de ce chapitre » et qu’au final, une fois le chapitre fini, vous ne pouvez vous empêcher de vous dire : « un dernier, un tout petit dernier ». Et que dix chapitres plus tard, vous y êtes encore !

« Close up » est un roman très basé sur la vie quotidienne, avec des actes simples, rénovation d’une maison, chinage en brocante, quotidien au travail ou bien avec la famille, les amis. Un livre très posé, du moins, pour la plus grande partie. Un air de Provence souffle sur les lignes qu’on avale encore une fois à grande vitesse. Beaucoup de douceur et de tendresse, malgré les aléas de la vie, les hauts et les bas, particulièrement hauts et bas pour Manuel, qui souffre parfois énormément, notamment parce qu’il regrette sa famille, qu’il n’a pas vu depuis si longtemps et à laquelle il n’appartient plus tout à fait, ou qui se questionne bien trop, tellement que par moments on aimerait lui remettre les yeux en face des trous, lui montrer à quel point il est un homme compétent qui mérite sa vie et ses privilèges.

Dans ce tome, nous avons plus souvent le point de vue de Manuel, ce que j’ai trouvé très intéressant. J’ai adoré lire les pensées de Lou dans « Coming Out », son humour un poil sarcastique, sa désillusion totale en l’humain, mais le point de vue de Manuel, beaucoup plus tourmenté, est vraiment passionnant. Il ne cesse de s’interroger, de se torturer les neurones, sur des sujets qui, parfois, déstabilisent Pierre-Louis. Pierre-Louis qui, lui, est beaucoup plus posé dans sa tête maintenant qu’il assume sa sexualité et qu’il a trouvé l’amour. Il a perdu son sauvage désenchantement, sa façon très pince sans rire de concevoir son existence pour se consacrer à son propre bonheur, et ça fait plaisir à voir. Ce qui fait que ce tome est beaucoup plus tranquille, moins drôle, mais plus paisible. Du moins, pour ce qui est de la première grosse moitié du roman. Car la suite… est très différente.

On sent monter la tension peu à peu. Les ennuis s’accumulent, et avec eux, de nouvelles menaces pèsent sur nos deux héros. Des ennemis féroces, dont on ignore ce dont ils sont capables. Des mots aux avertissements à peine voilés, des réactions parfois démesurées, font grimper l’angoisse. Avec Manuel, on se demande s’il est à craindre de douloureux retours de bâton. Pierre-Louis est moins inquiet, mais malgré tout, la nervosité gagne petit à petit tout le monde, y compris le lecteur. On se demande vraiment ce qui se prépare à l’horizon… L’introduction habile d’un vpetit résumé de film ayant mis Pierre-Louis mal à l’aise accentue encore l’ambiance soudain anxieuse dans laquelle on se plonge peu à peu, au fur et à mesure que la situation se détériore. Nos deux héros se font-ils des idées, ou bien risquent-ils vraiment gros ?

Le sujet de l’homophobie est très bien traité dans ce volume. Autant au début on a l’impression que tout le monde accepte parfaitement la relation de Pierre-Louis et Manuel, comme si nos deux héros vivaient dans un monde parfait où l’homosexualité ne perturbe personne, et où c’est même, presque, une norme (ce qui s’explique par le fait que Lou et Manuel file le parfait amour et vivent un bonheur sans nom, et voient donc le monde de manière très positive et optimiste), autant la situation change peu à peu pour se dégrader et donner lieu  à des marques d’homophobie parfois violentes et difficiles à encaisser pour nos deux héros. Où s’arrêtera la violence de comportements abusifs, irrespectueux, brutaux et insultants ? Comment réagir face à de telles marques de mépris, de haine, de dégoût ? Comment aller de l’avant, sans être touché, comment ne pas balbutier et craindre le futur ? Alors que des nuages de plus en plus sombres s’accumulent au-dessus de la tête de Lou et Manuel, on se demande sincèrement si leur amour pourra survivre à la tourmente sans fin qui est en train de s’emparer d’eux et risque de les briser à un moment ou à un autre…

Cette histoire, je l’ai trouvée touchante et actuelle, à la fois douce et troublante, parfois drôle, parfois tendre, parfois franchement déstabilisante. Comme souvent, Angie a réussi à nous servir une fin qui m’a surprise. Les dernières pages laissent le lecteur incertain, interloqué, bouleversé et ému. Une belle fin, à la hauteur du roman, qui questionne le lecteur et nous donne encore une fois à réfléchir sur notre monde, nos valeurs, nos préjugés. Je l’aurais aimée plus développée, mais le sous-entendu final parle pour lui-même, et se suffit en soi…

​Un roman, donc, qui ne laisse pas indifférent, et qui nous permet de continuer à voguer un peu auprès de Lou et Manuel, avec un grand plaisir. Si vous n’avez pas encore lu ces deux tomes, ou que vous avez pris du plaisir à lire « Coming out », déjà, je ne peux pas que vous conseiller cette belle lecture.

Points positifs : un humour léger, agréable et bien dosé ; des personnages bien travaillés dont on suit les pensées avec intérêt ; une belle romance touchante, avec beaucoup de rebondissements ; des sujets très actuels et bien traités.

Points négatifs : certaines scènes auraient mérité d’être un peu approfondies.
Note: 4/5 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire