jeudi 31 août 2017

[Acquisitions Livresques] Août 2017

Achats et services presses
Un grand merci à tous !

Il vous trompe, vous en avez la certitude…
Et vous ne comptez pas en rester là ?

Il vous ment, vous en avez la preuve…
Et vous avez la ferme intention de le lui faire payer ?

Il vous humilie, vous en avez assez…
Et vous cherchez de l’aide pour concocter votre vengeance ?

Il vous tarde de le voir ramper, vous supplier…
Et vous êtes prête à en payer le prix ?

Contactez-nous à l’adresse suivante:
helpme@GIVREES.com

Stéphanie est une jeune femme comme une autre, jusqu'au soir où elle se fait enlever par un serial killer. Elle tente désespérément de s'enfuir quand une mystérieuse créature la mord à la jambe...
En cette veille de nouvel an, Tiffany n’aspirait à rien d’autre qu’à un moment tranquille avec son mari et leurs deux jeunes enfants. Pourtant, quand un message semblant venir du passé lui propose « côté résolution pour cette nouvelle année : te revoir », elle est bouleversée. Pour Tiffany et Virgil, ces échanges de messages font remonter à la surface des souvenirs, si réels qu’ils pourraient presque les toucher du doigt. Alors le grand amour de ses seize ans réapparaît ainsi, quinze ans après, Tiffany laissera-t-elle passer sa chance une seconde fois ? Comment faire face à des choix impossibles quand le cœur et la raison s’affrontent ?

Les lecteurs de 'Mon Invincible été' et 'Cet été scandinave' avaient quitté Virgil et Tiffany, alors adolescents. Ils ont grandi, ils sont devenus adultes, ils ont construit chacun leur vie, pendant quinze ans. Mais oublie-t-on jamais son Grand Amour? Ou bien le garde-t-on, comme une petite flamme, qui vacille mais ne s’éteint pas?

‘Comme un printemps sur mon trajet’ s’inscrit comme une suite de ‘Mon invincible été’ et ‘Cet été scandinave’. Quinze ans après, retrouvez Tiffany et Virgil à la croisées des chemins.

Note au lecteur: contrairement aux deux premiers tomes, ce roman contient certaines scènes pouvant heurter la sensibilité d'un jeune public.

Consultante en informatique et en stratégie d’entreprise, Lucie vit en France, dans un petit village de Lorraine, avec son mari, leurs trois enfants et les deux chats qui les ont adoptés comme humains de compagnie. ‘Comme un printemps sur mon trajet’ est son troisième roman.

SAMUEL, FABRICE, MANON, FRANCK, ANNE-LISE…
Vu de l’extérieur, leur vie semble parfaite, mais doit-on toujours se fier aux apparences ?
Un jour, arrive le geste de trop, l’événement qui fait dérailler la marche routinière du train de l’existence. Les masques tombent, le vernis craque.
Au fil des rencontres, des tragédies, apparaît la nécessité pour ces jeunes gens et leur entourage d’évoluer, de retrouver une liberté perdue…
D’ouvrir la cage, quel que soit le prix à payer.

Elsa a vingt-quatre ans et beaucoup de doutes. Sur la vie, l'amour, et surtout sur elle-même.
Ses meilleurs amis ne voient pas d'un très bon œil son histoire d'amour naissante avec Tristan, le nouveau voisin, et pour cause : Elsa a une fâcheuse tendance à tomber vite amoureuse avant de s'enfuir, incapable de maîtriser ses sentiments. La jeune femme est convaincue qu'elle ne peut pas aimer, et garde au fond d'elle un mal-être qui lui vient d'un passé douloureux.
Tristan semble être celui qui pourrait tout changer, mais ses amis veillent jalousement sur elle et sur son cœur...

Sophie, bientôt 40 ans, mariée et maman de 2 garçons plein de vie, s’enlise dans une routine qui l’étouffe.
Un nouveau directeur commercial et les absences répétées de son mari vont pousser Sophie à s’interroger sur sa vie, sur ses choix et sur son couple. Autant de questions qui vont la bousculer mais une seule certitude : elle peut toujours compter sur Stéphanie sa meilleure amie.
Sophie, cela pourrait être moi, cela pourrait être vous.
Comment sait-on qu’on a trouvé l’homme de sa vie ? Sophie pensait connaître les réponses, mais parfois la vie réserve bien des surprises, bonnes ou mauvaises.
[Romance Fantasy] La guerre s'annonce et on fête la vie avant de se diriger vers la mort. Ianhas est esclave dans un château. Ce soir là, il sert à boire à tous ceux qui vont partir se battre, et à ceux qui vont rester derrière. Il rencontre un de ces soldats et ne peut lui refuser une dernière nuit de plaisir. Ce qu'il ne sait pas, ce que cette nuit restera gravée dans leur mémoire...

La musique et les filles sont les seules préoccupations de Gibson. De scène en scène, il conquit le public avec son groupe Endless Lust et savoure ses quelques instants de gloire.

Quand une célèbre maison de disques les contacte, lui, son frère Fender et son meilleur ami Terry, ils s'envolent immédiatement pour Los Angeles.

Le succès est au rendez-vous, mais Gibson n'a qu'une chanson en tête. Celle qu'il dédie à la jolie blonde aux yeux bleus rencontrée quelque temps auparavant. Perdu, il ne comprend pas les nouvelles émotions qui l'assaillent.

Le guitariste ténébreux arrivera-t-il à gérer ses sentiments en même temps que sa soudaine célébrité ?

Des personnes au destin brisé aux prises avec leurs démons, le regard d'une vieille femme sur sa vie, un bourreau en quête de sens, des sablés qui sentent bon l'esprit de Noël...
Découvrez 10 nouvelles parfois mélancoliques, parfois plus légères, qui sondent les mystères du cœur.


Vous pensez connaître certaines de ces villes ? Vous allez être surpris de tout ce que vous ignoriez à leur sujet.
.
Grenade, Amsterdam, Carcassonne, Londres, Vienne, La Rochelle, Montréal, New York, La Havane, Édimbourg...
Peut-être avez-vous déjà arpenté quelques unes de ces villes et apprécié leur beauté unique.
Mais êtes-vous sûr(e) de les connaître vraiment ?
Nathalie Bagadey entraîne à nouveau les lecteurs dans l'un de ces voyages dont elle a le secret et qui les mènera aux origines de la création littéraire.
Un périple initiatique guidé par une entité mystérieuse, qui devrait ravir les amoureux de ces villes, ainsi que tous ceux qui aiment l'écriture et qui se reconnaîtront peut-être dans le parcours de "Genny".

Voyagez, rêvez... Écrivez.

« D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours connu Saïd.
Mes plus lointains souvenirs sont avec Saïd et je n’ai jamais douté qu’il fasse partie de mes derniers.
Je me suis souvent demandée ce qu’auraient été nos vies si je n’avais pas ouvert les yeux sur sa présence rassurante à mes côtés, mais surtout je n’ai jamais cessé de m’interroger sur ce qu’aurait été sa vie s’il n’avait pas eu comme mission de veiller sur moi… »

Casablanca – 1987

Layla a sept ans et grandit dans une oasis de bonheur et d’insouciance, entourée de sa famille et de Saïd, son confident et compagnon de jeu avec lequel elle partage tout.
Elle nourrit, au fond de son cœur, un vœu secret : que Saïd puisse un jour l’aimer comme Qaïs aime Layla dans le conte « Majnoun Layla » dont elle tient son prénom qui la fascine tant.

La vie se chargera de lui apprendre qu’il faut parfois se méfier des vœux, car ils peuvent se réaliser.

« Le fou de Layla » vous invite à un voyage, une plongée dans le Maroc des vingt dernières années afin de suivre les destins croisés de Layla et de Saïd, parsemés de joies, d’insouciance, de turbulences, de passion et de déraison.

"Edition secrète", derrière ces deux mots se cache tout un monde de mystère... L'être humain est naturellement attiré par ce qui lui est interdit, ce qui lui est caché... On imagine des livres interdits, des livres dangereux, des incunables... Un univers de poussière et de savoir, endormi, entre quelques pages d'une reliure épaisse...
Ouvrez donc cet ouvrage dont se dégage une certaine magie et qui ensorcelle votre esprit. Découvrez ses multiples histoires entremêlées autour d'une seule idée : célébrer les éditions secrètes!
Les auteurs
Du plus chevronné à celui qui est publié pour la première fois, ils sont tous unis par la même passion : l'écriture. Jean-Yves Barzic, JF Benoit, Joanna Blin, Patrice Dezitter, Emilie Duthieuw, Isabelle Duthillier, Camille Eelen, Fred Esterel, Frédéric Galusik, Nora Gaspard, Christophe Guillemain, Laetitia Idir, Jean-François Joubert, Julia Knapp, Franck Leduc, Lunahël, Emmanuel Marseille, Florian Miconi, Marie Tinet, Françoise Urban-Menninger

Dis-moi, Bambi, qu’est-ce qui accélère ta respiration comme ça ?
Bambi tremble d’anticipation et cherche son souffle. Les griffes du loup effleurent la chair tendre de son dos. Demain, il aura des marques. Tant mieux. Bambi aime savoir à qui il appartient.
C’est le même rituel à chaque fois qu’il rejoint Monsieur dans cette chambre un peu impersonnelle du Club Fantasy. Ici, Sean Matthews n’existe plus. Et l’inconnu qui le domine n’est qu’un lycan parmi tant d’autres. Il est Monsieur. Juste Monsieur.
Monsieur qui a le pouvoir de hérisser sa peau de chair de poule. Monsieur qui tient aussi la peur et la culpabilité à distance. Cette terreur immonde qui, nuit après nuit, plonge Sean dans de terribles cauchemars.

Alors même qu’il remet son corps et sa volonté entre les mains de Monsieur, Bambi réapprend la confiance. À fermer les yeux sans crainte. Et en se soumettant à son Dom, c’est à Sean que Bambi rend le pouvoir.

Happiness Palace. Deux mots bien étranges, comme tombés du ciel. Amy, 26 ans, n'est plus que l’ombre d’elle même, victime d’un mari violent et spectatrice d’une vie déjà tracée. Alors qu’elle n’aspire plus qu’à quitter ce monde infâme, le destin semble lui tendre la main. Une seconde chance où l’entraide et la solidarité seraient maîtres mots. Un endroit pour les gens « comme elle », ceux dont la société se fiche, ceux qui n’ont plus rien, ni personne. Peut-elle encore faire confiance à qui que ce soit ? Partagée entre une peur viscérale de tomber et l’envie dévorante d’espérer, Amy devra trouver le chemin de la guérison. Le Happiness Palace lui ouvre ses portes.

Lexi Taylor est une Elue, une humaine destinée à devenir la compagne d’un vampire. Mais, à vingt-deux ans, c’est aussi une jeune femme brisée par son passé.
Lorsqu’elle apprend que la Ligue recherche une Elue pour éliminer Varik Holloway, un vampire impitoyable et retors, elle n’hésite pas une seule seconde, même si cette mission risque de se solder par sa mort. De toute façon, elle n’a rien à perdre ! Sa vie n’est qu’une succession d’épreuves et de souffrances, alors autant y mettre un terme dès maintenant.
Pourtant, dès que Lexi aperçoit le séduisant Varik, ses certitudes vacillent et le doute s’immisce dans son esprit. Et si le piège se refermait sur la mauvaise personne ? Et si « tel est pris qui croyait prendre » n’était pas qu’un simple proverbe ?

Le roman que vous tenez entre vos mains est une œuvre de fiction. Si certains lieux sont réels, les personnages et les situations décrits proviennent uniquement de l’imagination de l’auteure. Par conséquent, toute ressemblance avec des personnes et des faits existants, ou ayant existé, serait purement fortuite.

Avertissement sur le contenu : ce livre contient quelques scènes susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes et des personnes non averties. Il ne convient donc pas aux mineurs. La maison d’édition décline toute responsabilité dans le cas où ce récit serait lu par un public non adapté.

Ce roman fait suite à "D'Amour et de Sang" mais il peut aussi être lu séparément

Ma mère voulait une fille, aux cheveux noirs comme les ailes d'un corbeau et à la peau blanche aussi blanche que la neige. Elle l’aurait nommée Blanche-Neige.
Mais à la place, elle m’eut moi, un garçon. Accrochée à son rêve devenu inaccessible elle me nomma Blanc-Neige.
Peut-être que si j'avais été cette fille qu'elle désirait tant, si j'avais été cette Blanche-Neige, alors mon destin aurait-il été différent. Peut-être que je ne me serais pas retrouvé seul auprès d'un beau-père qui n'a désormais qu'une seule obsession : ma mort.
Et, peut-être, aussi, que je ne serais pas tombé amoureux. De Lui.
[Nouvelle Homoérotique MM]

Deux ans avant leur majorité, tous les Vampires vivant en Angleterre et ayant les moyens – provenant des familles nobles – se rendent à l’École. Ville auto-gérée depuis plusieurs centaines d'années, construite pour contrôler le flux de Vampires, elle est aussi le lieu où tous les Calices sont éduqués à leur rôle, jusqu'à leur majorité révolue.
Un lien se crée alors entre Calice et Vampire qui, s'il n'est pas forcément amoureux, se tisse pour l’Éternité.

Voici le monde de Suzan, Calice désormais âgé d'une vingtaine d'années, venant de perdre son meilleur ami, Liam.
Lui aussi était un Calice. Mais sans Vampire. Ce dernier étant décédé avant la majorité du garçon, il devenait un Obligé. Un Calice soumis à des règles aberrantes et strictes.
Suzan ne comprend pas comment l’État et le Système du monde où il vit ont pu laisser faire ça, sans réagir.
Surtout que Liam n'est pas le premier.
Et ne sera pas le dernier.
Sauf si Suzan arrive à convaincre son Vampire d'y remédier.

Erwan est un jeune assistant parlementaire de l'Assemblée nationale. Il comptait se reposer, et avait promis de prendre soin de sa femme Claire après la campagne présidentielle : ils attendent leur premier enfant et sont fous amoureux. Mais du jour au lendemain, leur vie bascule. Le soir-même de sa réélection, le chef de l'État s’est effondré sur l'estrade de la Concorde, foudroyé par une attaque cardiaque...
Paris est en état d'urgence.
Le lendemain, sa meilleure amie et collègue Ambre découvre qu'il ne s'agit pas d'une mort naturelle. Elle devient la seule témoin d'un complot contre le président de la République française et disparait en laissant l'unique preuve à Erwan.
Menacé et traqué par des hommes d’État, Erwan fera tout pour protéger Claire.
Il ne peut compter que sur lui-même...

1860, au cœur de Londres, le royaume de Ténégria rassemblant les surnaturels est en proie au chaos suite à une tentative de prise de pouvoir d'une organisation sanguinaire.

Au cœur de ce tumulte, Alicia lutte pour sa survie en cachant son passé. Sa rencontre avec un agaçant vampire risque de mettre à mal sa sécurité et peut être même son cœur.
Entrez dans l'univers de Ténégria où la trahison est de mise et les apparences souvent trompeuses !!

Deux peuples. Un monde. Ikmar est une planète qui abrite les fiers Tulks et les sages Miarles. Les deux peuples vivent dans une cohabitation pacifique et lointaine et suivent la sagesse que leur dispensent les Primordiaux, créatures anciennes liées à l'essence de la planète.
Mais un jour, Lakir, chef des mystiques Tulks, lance son peuple dans une guerre contre les Miarles, au noms des Primordiaux.
Almar, chef du clan Eaux-Tranquilles, n'en comprend pas la raison. En quoi les Miarles sont-ils un danger ? Pourquoi les Primordiaux demandent soudain leur extermination ? Et quelle est cette soif sanguinaire qui touche les siens ?
Entre son désir de percer ces mystères, d'être juste et de protéger son clan, le jeune chef va découvrir ce qu'il n'aurait jamais pu soupçonner et devoir faire un choix qui décidera de l'avenir, non seulement de son peuple, mais également de l'autre.

Galandys - Yan Robel

Un accident sur la route des vacances et la mort fauche brutalement une famille. Grièvement blessée, Elisa assiste, impuissante, à la mort de son bébé brûlé vif dans l’explosion de sa voiture. S’en suivent des mois de rééducation dans la douleur et la souffrance de l’absence. Malgré l’amour de ses parents, Elisa ne se remet pas de la perte de son enfant et décide d’en finir. Mais la mort se dérobe quand elle sauve un enfant de la noyade. Lui aussi a perdu un être cher. Un seul regard suffit pour nouer entre les deux personnages un lien plus fort que la mort, unis à jamais par une dette de vie. Hantée par son regard, Elisa ira jusqu’en Finlande pour le retrouver et tenter de fuir ses propres démons.

Juin 2021. Le soleil brille lorsque le Zoo de la Flèche ouvre ses portes. Tout semble bien se dérouler, jusqu’au moment où l’équipe se rend compte qu’un soigneur manque à l’appel. Un policier enquête sur ce mystère. Il est accompagné dans ses recherches par sa femme, le chef soigneur animalier et le directeur du zoo, une romancière et une femme engagée pour le droit des animaux que le destin a mis sur son chemin. Ensemble ils vont tenter de comprendre pourquoi les disparitions se multiplient. Mais ce qui se joue sous leurs yeux les dépassent.

Car quand Panthéos est lassé par ce que l’Homme fait subir à la nature, il se manifeste et entre dans une colère noire. Panthéos, littéralement Dieu est tout, et tout est Dieu. Ce n’est pas un être à proprement parler. Il n’est ni Dieu unique, ni multitude. Il est tout et rien à la fois, brin d’herbe et souffle du vent, myriade d’étoiles et néant. Semblable à Mère Nature, la personnification en moins, Panthéos veille à l’intégrité de ce qu’il est. Mais, puisque l’Humain est censé être intelligent, un ultimatum lui sera posé. Une dernière chance de vivre en harmonie avec ses semblables, ou il sera annihilé à tout jamais.

Panthéos est un thriller fantastico-écologique, l’histoire du combat de personnages afin de sauver l’humanité face au danger qui pèse sur elle. Mais lorsque les volontés de changement sont trop peu nombreuses, et que la création ne veut plus se laisser détruire, est-ce que quelques personnes engagées peuvent tout changer ? Entrez dans un futur possible, où l’Homme est face à un choix qui le mènera au crépuscule de son existence, ou à une vie en accord avec la nature.

J'ai acheté les 5 pour vraiment pas cher

Dure semaine. Mon rendez-vous d'enfer venait vraiment de l'enfer et il m'a mordue ! Je suis devenue une vampire. Mais j'ai tout de même rencontré un homme ce soir-là. Il est sexy, il a six cents ans et il est suicidaire. Personne n'est parfait, pas vrai ? Nous avons passé un marché : il m'apprend les ficelles du monde des vampires et je l'aide à se tuer. Bon, c'est pas gagné avec un immortel, mais je sais que je peux le convaincre que la vie vaut la peine d'être vécue, avec moi de préférence ! Sauf que pas mal de gens veulent nous faire la peau, à commencer par ces chasseurs de vampires, ces crétins qui ne comprennent rien à rien. Enfin bon, si tout se passe comme prévu, j'aurai un cavalier au mariage de ma cousine !
Pour Charley Davidson, une journée typique comprend des maris infidèles, des personnes disparues, des hommes d'affaires véreux... et des démons, des dieux maléfiques et des gens morts. Beaucoup, beaucoup de gens morts.

Détective privé à temps partiel et Faucheuse à plein temps, Charley doit également apprendre à vivre avec sa nouvelle condition de déesse toute-puissante et mère de la sauveuse de l'univers. Les forces de l'enfer sont prêtes à tout pour la détruire, et entre les morts qui l'entourent et ceux qui voudraient la voir morte, Charley a fort à faire. Mais avec le fils de Satan à ses côtés, la Faucheuse pourrait bien avoir le dernier mot.


La collection phare des grands films Disney a été rafraîchie pour mieux retranscrire la magie des films Disney. Retrouvez dans cet album grand format illustré par les images du film toute l'émotion de La Belle et la Bête.
Les deux tomes

Belle est fatiguée de sa vie monotone à la campagne. Pourtant, du jour où elle est faite prisonnière du château de la Bête, elle va se retrouver emportée dans une aventure magique allant bien au-delà de tout ce qu’elle aurait pu imaginer.
Les 9 tomes

Alors que la rose bleue vient d’être enlevée par Haruto, qui veut empêcher les chevaliers de la rose de refaire le sceau, Anis décide de son côté d’assumer son rôle de maître et de passer le pacte ultime avec eux.
Voyant que le sceau ne tiendra plus longtemps, ils partent tous à la recherche de Seiran ( la rose bleue ), qui s’est en fait déjà enfui !! Bien décidé à se sacrifier pour refermer le sceau et sauver ceux qu’il aime, celui-ci se positionne devant en attendant d’être « aspiré ».
Spurlake, petite bourgade tranquille, est frappée par un phénomène inexplicable : 34 adolescents ont disparu sans laisser de trace. Qui sera le prochain ? La terreur règne sur la ville. Jenny, 15 ans, est emprisonnée chez elle depuis six semaines, quatre jours, seize heures et vingt minutes. Hantée par d'étranges visions, Jenny est persuadée que la folie la guette. Quand Rian, le garçon qu'elle aime, réussit à la libérer, ils décident de quitter Spurlake à jamais. Traqués comme des bêtes sauvages, Rian et Jenny ne savent plus vers qui se tourner. Leur seule solution : trouver la vérité. Où sont passés les disparus ?




Bêta Lecture :
Le Temps des Cerises 3 - Aurélie Chateaux-Martin

[Throwback Thursday Livresque] Du bruit pour rien




On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel article concernant le rendez-vous "Throwback Thursday Livresque" de Bettie Rose Books.

Pour ceux qui ne connaissent toujours pas, voici ce qu'elle en dit : "Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine je fixerai un thème et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !"

Je ne sais pas vous mais moi, j'aime beaucoup ce principe et c'est avec joie que j'ai décidé de le reprendre sur le blog!
 
 
 
 
 
Thème du jour : Du bruit pour rien
 
 
 
 
Cinder - Marissa Meyer
 
A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.
Titre original : Lunar Chronicles, book 1: Cinder (2011)
 
 
 
 
Je regardais les romans lus sur Livraddict, ceux dont les notes étaient très bonnes mais dont je n'ai pas forcément aimé la lecture et c'est ce roman qui m'est venu très rapidement.
 
A vrai dire, ce n'est pas mauvais, loin de là, mais disons que quand on voit arriver plus des trois quarts de l'intrigue, la lecture devient très vite laborieuse.
C'est un roman qu'une amie de mes parents a eu la gentillesse de m'offrir car elle avait adoré, ça n'a pas été mon cas, malheureusement, mais je pense tout de même tenter de lire le tome deux si je le trouve à la bibliothèque..
 

[Chronique] Noirs Démons, Tome 1 - Suzanne Wright

Littérature de l'Imaginaire



Saga : Noirs Démons
Titre : Tout ce qui brûle
Tome : 1
Auteur : Suzanne Wright
Traduction : Jocelyne Bourbonnière
Genre : Bit-lit
Pages : 480
Sortie : 21 Avril 2017
Prix : Numérique - Papier







Résumé : Membre d’un repaire de démons mineur, Harper Wallis mène une vie plutôt simple – si l’on ne tient pas compte de sa famille haute en couleur. Tout bascule lorsqu’elle découvre que son ancre, le seul démon capable de l’arrêter lorsqu’elle laisse libre cours à sa rage, est Knox, l’un des démons les plus puissants au monde.
Knox est bien décidé à l’obliger à admettre qu’ils sont liés – et à l’entraîner dans son lit. Il est prêt à tout pour la garder auprès de lui et la protéger contre ceux qui voudraient l’utiliser contre lui. Harper n’est pas sûre de vouloir l’un ou l’autre, mais elle n’est pas pour autant du genre à battre en retraite lorsque le danger rôde, que la menace pèse sur elle... ou sur lui.







Avis : Suzanne Wright est l'autrice de la saga "La Meute du Phenix" (dont j'ai le premier tome dans ma PAL depuis 2 mois maintenant) et j'ai adoré la découvrir pour la première fois dans cette histoire de démons.

Nous faisons ici la rencontre d'Harper, une démone à la vie plutôt simple jusqu'à sa rencontre avec Knox, un démon très puissant et chef d'un clan. Ils découvrent rapidement qu'ils sont l'"alter ego" de l'autre ce qui n'est pas facile à accepter, surtout pour Harper.

Je n'en dirais pas plus sur l'histoire mais sachez que j'ai lu plus de 100 pages directement en magasin, j'ai fini par me l'acheter et à le lire toute la nuit avec quelques pauses pour me poser quelques questions (en fait, j'avais simplement envie de m'imaginer la suite par moi-même du coup je posais régulièrement le livre afin de réfléchir à ce qui pourrait arriver aux protagonistes).

A vrai dire, le seul soucis avec ce livre (et c'est la même chose pour le tome deux que je suis actuellement entrain de lire) c'est la traduction : des fautes ou répétitions qui coupent la lecture de temps à autres, c'est assez désagréable mais la qualité de l'intrigue et des personnages rattrapent énormément je dois dire.
En fait, en terminant ce tome un, je ne savais pas trop si je devais poursuivre ou pas mais Knox a eu le bonheur de me marquer en plein cœur donc j'ai rapidement craqué pour le tome deux et je sais que je craquerais pour le(s) suivant(s) - si j'étais plus à l'aise en anglais, je les lirais surement dans cette langue mais ce n'est malheureusement pas le cas ... peut-être un jour -

En effet, nous sommes au côté de démons plus maquiavéliques et forts les uns que les autres et c'est avec joie que je me suis plongée dans cet univers. J'aime beaucoup les créatures surnaturelles et j'avoue que j'ai plus tendance à lire du métamorphes, du loup-garous, du vampires ou un mélange de tout, c'est la première histoire qui est composée que de démons et j'aime vraiment beaucoup !

Une intrigue addictive, des personnages touchants et super attachants, ainsi qu'une jolie plume !







Note : ★★★★☆



[Interviews] E. R. Link


Bonjour à tous,
 
On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview et c'est la charmante E. R. Link qui nous rejoint sur le blog.
 
 
 
 
*****
 
 
 
Bonjour E. R. Link et bienvenue sur Amabooksaddict,
 
 
 
 



1. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour Amandine, très volontiers. Je suis E.R. Link, auteure de roman d'aventure, teintés de romance, qui se déroulent dans des mondes fantasy, steampunk ou postapocalyptique.

Link est le surnom que mes lecteurs m'avaient attribué sur le web à l'époque où je publiais mes romans sur des blogs (l'autoédition n'existait pas encore) en 2006/2007.
E.R. sont les initiales de mes véritables prénom et nom.
Mon nom de plume fusionne donc mon identité réelle et mon identité virtuelle qui m'ont forgée en tant qu'auteure.





2. Depuis quel âge écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire la première fois ?

J'ai commencé à écrire toute jeune, à l'âge de 8 ans. Mon premier texte (du niveau que l'on attend d'un enfant de 8 ans) avait été rédigé pour un spectacle que je montais avec mes cousins et cousines dans le jardin de ma tante. De leur côté, ils avaient choisi de mettre en scène des blagues potaches qui circulaient dans les cours de récré à l'époque, tandis que j'ai éprouvé le besoin de m'engager dans une création originale, sans que je n'y trouve aucune raison. J'avais juste ça en moi et cette vidéo (dont j'espère que la bande a été brûlée depuis) a été l'occasion de laisser s'exprimer un désir latent que je n'osais m'avouer peut-être.





3. Pourquoi publier en autoédition ?

Pour la liberté que cela procure. Pour le contact direct avec les lecteurs. L'autoédition permet de sortir des sentiers battus, de ne pas rentrer dans les cases conventionnées des éditeurs, d'écrire vraiment ce qui nous plaît et d'y trouver une petite place, même si le sujet que l'on traite n'est pas celui qui a le vent en poupe.

Les échanges directs créent une vraie richesse que l'on ne peut pas obtenir en passant par un tiers. Bien évidemment, cela expose aussi directement à la critique, mais c'est le jeu, sinon autant tout conserver dans ses tiroirs.





4. D'où viennent vos idées pour l'écriture ?

Pour la plupart je les ai en moi depuis très longtemps. Elles sont influencées par les lectures qui ont bercé ma vie tout au long de mes différents âges, de l'enfance à l'âge adulte. Mes études m'ont procuré de solides bases sur la littérature classique, puisque j'ai réalisé un cursus de Lettres Modernes. Je m'étais notamment intéressée aux contes de Perrault, Grimm, Andersen ainsi qu'à la littérature jeunesse en général puisque les Compagnons de l'Arc-en-ciel, mon tout premier roman achevé a fait l'objet de mon mémoire de Maîtrise (oui, j'ai une Maîtrise, pas un Master, je suis vieille, désolée!).





5. En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre/vos roman(s) ?

Compliqué. En effet, j'aime varier les genres, les approches. Je déteste me cantonner dans un style.
 
Ainsi les Compagnons de l'Arc-en-ciel est une ode à l'enfance en même temps qu'une quête initiatique à travers la réécriture de contes de fées traditionnels, liés par un fil rouge inspiré de la flûte enchantée de Mozart, de Peter Pan de James Matthew Barrie, entre autres.

J'ai ensuite crée tout un monde, la Terre des Brumes, à l'ambiance steampunk dont j'adore le visuel raffiné. Trois romans s'y déroulent :

Un Air de Liberté, une courte fantasy légère, sans prétention, écrite pour me détendre, avec l'optique d'amuser et de divertir le lecteur.

Strawberry Fields, une romance sur fond de guerre et de violence, que j'avais à cœur d'écrire depuis 1997 et dans laquelle j'étais bloquée par le contexte historique que je m'imposais. La fantaisie et la liberté qu'offre le steampunk m'a permis d'en libérer l'écriture et d'enfin parvenir à proposer une version de ce texte en 2015, près de 20 ans après sa genèse et 4 tentatives d'écriture et réécriture.

Question de temps, une grande aventure chez les pirates, teintée de fantastique pour laquelle j'ai pris
le parti de l'humour et du second degré. Ce roman, sorti en mai 2016 avait participé aux plumes francophones d'Amazon où il était arrivé 46e / 1 174, résultat dont je n'ai pas à rougir étant donné mon absence des réseaux sociaux à ce moment-là et mon déplorable sens de la communication !

Même si ces trois romans se déroulent dans le même univers, la Terre des Brumes, ce sont des one-shots. Certains personnages sont récurrents, en clin d’œil pour les lecteurs avertis, mais il n'est pas utile de les aborder dans un certain ordre ou d'en avoir lu un pour comprendre les autres. Bien sûr, si vous lisez tout, vous serez à même de discerner les minuscules références que je me suis amusée à disséminer dans toutes les pages. Récompense de l'auteure pour son lecteur assidu.





6. Avez-vous d'autres projets à venir ?

Actuellement, je travaille sur un roman de Science-Fiction qui me tenait lui aussi à cœur depuis des années. Mais je pense que je n'avais pas la maturité nécessaire pour l'écrire. Il y a certaines idées qui demandent parfois un peu de temps pour éclore et s'exprimer dans toute leur essence.

Il s'agit d'un roman d'anticipation à tendance post-apocalyptique. Je sais que le terme de dystopie est très en vogue, mais je ne souhaite pas l'employer pour définir les Chroniques d'Arkania. Je me connais. Je suis incapable de rester dans les cases que l'on dessine autour de moi. Je veux pouvoir naviguer d'un genre à l'autre, même si ces derniers apparaissent parfois incompatibles. C'est justement ce qui est le plus amusant. Créer des connexions. Ne pas céder aux modes. Écrire ce que l'on veut, comme on veut et essayer d'entraîner le lecteur dans son délire.

J'en ai rédigé à peu près la moitié (soit 780 pages!) ce qui va m'imposer de le sectionner en 3 volumes pour une question de confort du lecteur (au moins pour la version papier). Étant donné qu'il ne s'agit pas d'une saga à épisodes, ni vraiment d'un ouvrage à volumes, mais bel et bien d'une seule histoire, je ne la publierai pas tant qu'elle ne sera pas achevée, car j'ai besoin de revenir en arrière, peaufiner des détails, en modifier d'autres. Je ne désire pas me coincer dans mon récit parce que j'aurais été trop pressée de le publier en sachant que je livrais quelque chose d'incomplet au lecteur.





7. Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

Pas vraiment. Parfois j'écoute des musiques en boucle, parfois j'ai besoin d'un silence total pour que les mots coulent. J'ai toujours dans mon sac, dans chaque pièce de ma maison et surtout sur ma table de chevet des carnets et des stylos prêts à l'emploi. J'ai la fâcheuse habitude de trouver mes meilleures idées avant de m'endormir, comme beaucoup. Comme beaucoup, j'ai pensé que je m'en rappellerai le lendemain. Et comme beaucoup, j'ai appris que non, on ne s'en rappelle jamais. Du coup, avec l'expérience, s'il faut que je me réveille à 2h du matin pour écrire une phrase tombée du ciel de mon cerveau endormi, je me réveille et j'écris ma phrase !





8. Pour finir, un dernier mot ?

Merci de ton intérêt pour les auteurs autoédités, c'est grâce à des personnes comme toi que nous parviendrons ensemble à faire bouger les lignes qui démocratiseront l'autoédition. Car oui, il y a du mauvais, du très mauvais même. Mais il existe aussi du bon, du très bon, voire du meilleur que ce que l'on trouve en édition classique. Il est regrettable de passer à côté à cause de préjugés qui auraient la vie un peu trop dure.
Merci pour cette interview et du temps que tu m'as consacré. Je te souhaite de belles lectures et une très longue vie à ton blog.





*****
 
L'interview touche à sa fin, merci E. R. Link pour votre participation et à très vite.
 
Vous pouvez retrouver l'autrice sur Twitter et Facebook. Ses romans sont disponibles sur Amazon, sur Simplement.Pro pour les blogueurs uniquement et sur Livraddict et Booknode.

 

mercredi 30 août 2017

[Chronique] Mon voisin invisible - Shealynn Royan




Titre : Mon voisin invisible
Auteur : Shealynn Royan
Autoédition
Genre : Contemporain
Pages : 251
Sortie : 6 Juin 2017
Prix : Numérique - Papier








SERVICE PRESSE







Résumé : Je m’appelle Roxane, j’ai 26 ans, 2 meilleures amies, 1 chat et... 1 voisin invisible. Je sais, ce n’est pas banal. Jusqu’à présent, je dois vous avouer que ça m'était égal de n’avoir jamais vu l’homme qui vit de l’autre côté de mon palier. Mais depuis ma rupture et cette soirée où Léa, Manon et moi avons parié sur le mystère que représente mon voisin, je me pose de plus en plus de questions à son sujet. Pourquoi ne l’ai-je encore jamais croisé ? Est-il comme je me l’imagine ? Pour le savoir, lisez cette histoire !






Avis : Pour commencer, un grand merci à Shealynn Royan pour sa gentille proposition et l'envoi de son roman numérique.

Nous faisons la rencontre de Roxane et Matt ainsi que de leurs amies : Manon, Léa et Jess.. Et c'est tout ce que vous saurez de l'histoire, en tout cas, dans cette chronique. Pourquoi ? Tout simplement parce que j'ai plongé dans ce roman sans avoir lu la quatrième de couverture et sans avoir lu de chroniques et j'ai totalement adoré!

Je n'ai encore jamais lu Shealynn mais j'ai tous ses romans dans ma PAL depuis un certain temps. J'ai commencé par celui-ci et je ne le regrette absolument pas !
C'est une histoire toute mignonne et sans prise de tête avec une romance adorable et des protagonistes très touchants et attachants. C'est comme ci j'avais des papillons dans le ventre pendant toute l'histoire !
Il arrive énormément de catastrophe à notre héroïne et c'est ce qui rend le récit assez drôle au final.

Pour tout dire, si Shealynn décide d'écrire une histoire sur les amies du couple, je ne dirais clairement pas non.

J'ai trouvé la plume de l'autrice fluide et agréable, on se laisse embarquer dès les premiers mots et, même si ce n'est pas un coup de cœur, j'ai totalement adoré cette histoire et je la recommande chaudement !






Note : ★★★★★

mardi 29 août 2017

[Interviews] Valérie Faiola

Bonjour à tous,
 
On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview et c'est la charmante Valérie Faiola qui nous rejoint sur le blog.
 
 
 
 
*****
 
 
Bonjour Valérie et bienvenue sur Amabooksaddict,





1) Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis née au siècle dernier, en l’an de grâce 1970 par une belle journée de printemps. Je suis avant tout maman de trois enfants (22 ans, 16 ans et 13 ans).
Ma profession réflexologue et hypnothérapeute, je pratique seulement le matin.
l’après-midi est pour ma passion l’écriture.





2) Depuis quel âge écris-tu ? Qu’est-ce qui t’a poussé à écrire la première fois ?

Depuis que je sais écrire, j’ai commencé par de petites histoires avec mes amis imaginaires ;-) 





3) Pourquoi publier en autoédition ?

J’espère de tout cœur répondre un jour à cette question ;-) j’aurais peut-être la surprise de signer chez un éditeur ! Le paysage de l’édition a changé. Apparemment, il est plus simple de passer par l’auto-édition pour se faire remarquer.





4) D’où viennent tes idées pour l’écriture ?

C’est dans mon esprit en permanence, des histoires, des personnages prennent vie…





5) En quelques mots, peux tu nous présenter ton/tes roman(s) ?

J’ai écrit dans un premier temps un oracle, qui est un jeu de cartes: « Oracle il s’appelait »
 Celui-ci est un guide d’accompagnement spirituel pour transformer les émotions liées au deuil. Je ne parle pas seulement d’un deuil, mais aussi du deuil de soi. 

Puis ensuite mon 1er roman : « Par-delà les siècles »

Livia est une jeune femme qui possède des dons de médium lui permettant d'entrer en contact avec les défunts. Parmi eux, un certain Philippe l'obsède particulièrement. Il hante ses jours et peuple ses rêves. Alors qu'elle s'épanouit pleinement dans sa relation amoureuse avec Richard, un étudiant comme elle que sa meilleure amie lui a présenté, Livia apprend de ses visions que Philippe aurait vécu au Moyen Âge, en pleine Inquisition. Mais quel est le lien avec elle ? Perdue entre hier et aujourd'hui, Livia n'a d'autre solution que de partir à la recherche de la vérité, grâce à des voyages dans le passé, au péril de son couple. Car les questions sont nombreuses et les réponses sans doute effroyables. Qui est Philippe ? Qui est cette femme, Caterina, condamnée au bûcher des sorcières ? Qui est véritablement Richard ? 
Se pourrait-il que l'amour, à l'image de la vie, soit un perpétuel recommencement et qu'il survive Par-delà Les Siècles ?





6) As-tu d’autres projets à venir ?

Oui ! je suis en train d’écrire le Tome 2 de Par-delà les siècles. j’avance bien et normalement il devrait y avoir un Tome 3.





7) As-tu un rituel particulier avant - pendant — après l’écriture d’un roman ?

Non aucun, j’aime rester dans l’instant présent et me laisser porter.





8) Pour finir un dernier mot ?

Tout d’abord, je te remercie infiniment pour cette petite interview écrite, sans vous, blogueurs littéraires, nous auto-édités aurions du mal à se faire connaître.  

Ensuite, un immense merci à toutes les personnes qui ont lu ou liront mes romans, grâce à vous mon rêve est devenu réalité.

J’aimerai partager avec vous, ma vision particulière de voir ma vie et cette pensée m’a permis d’aller au-delà de ce que je pensais être capable de faire.

« L’expérience que l’on subit n’est pas la plus importante, mais c’est ce que l’on décide d’en faire après ». 

Que le plaisir, la joie et le partage illuminent chaque instant de votre vie.





*****
 
 
L'interview touche à sa fin, merci pour ta participation Valérie.
 
Vous pouvez retrouver l'autrice sur Facebook, Twitter et son Blog ; son roman et son Oracle sont disponibles sur Amazon.
 
Chronique :



lundi 28 août 2017

[Films] La Grande Muraille

 
 
La Grande Muraille
 
 
 
 
Titre Original : The Great Wrall
Réalisateur : Yimou Zhang
Acteurs Principaux : Matt Damon, Jing Tian, Pedro Pascal, ...
Genres : Aventure, Historique et Fantastique
Nationalité : Américain
Distributeur : Universal Pictures International France
Durée : 1h44
Date de sortie : 11 Janvier 2017
Sortie DVD : 16 Mai 2017
 
 
 
 
 

 
 
Synopsis
 
Entre le courage et l’effroi, l’humanité et la monstruosité, il existe une frontière qui ne doit en aucun cas céder. William Garin, un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale des merveilles du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine dans sa totalité. Il rejoint alors ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise, dans un ultime affrontement pour la survie de l’humanité. C’est en combattant cette force incommensurable qu’il trouvera sa véritable vocation : l’héroïsme.
 

 
 
 
Avis
 
A vrai dire, c'est sur un coup de tête que j'ai vu ce film ; oh il était bien dans la liste de ceux que j'aimerais voir mais je n'avais pas eu le temps d'aller au cinéma et j'ai légèrement oublié par la suite.

Je n'ai lu aucune critique avant de voir ce film il y a peu de temps. J'ai trouvé ce film plutôt pas mal : il y a de beaux décors, des costumes magnifiques avec un système de couleurs qui permettent de différencier chaque unité de combat et une intrigue et histoire intéressante et prenante.

C'est un renouveau sur l'histoire de Chine et j'ai passé un très bon moment. A vrai dire, en lançant le film, je ne m'attendais à rien de particulier donc pas déçue et plutôt très surprise.







Je ne sais pas si vous l'avez vu mais n'hésitez pas à me donner vos points de vue en commentaire :)


dimanche 27 août 2017

[Chronique by Kaze] Kiss of Rose Princess - Shouoto Aya



Saga : Kiss of Rose Princess
Tome : 1
Mangaka : SHOUOTO Aya
Editions : Soleil Manga
Collection : Shôjo
Pages : 192
Sortie : 20 Juillet 2011
Prix : Papier






Résumé : Alors que la rose bleue vient d’être enlevée par Haruto, qui veut empêcher les chevaliers de la rose de refaire le sceau, Anis décide de son côté d’assumer son rôle de maître et de passer le pacte ultime avec eux.
Voyant que le sceau ne tiendra plus longtemps, ils partent tous à la recherche de Seiran ( la rose bleue ), qui s’est en fait déjà enfui !! Bien décidé à se sacrifier pour refermer le sceau et sauver ceux qu’il aime, celui-ci se positionne devant en attendant d’être « aspiré ».







Avis : J'ai lu ce manga pour la première fois grâce à ma cousine, elle les avait reçu en cadeau et elle a eu la gentillesse de me les prêtés. Je savais qu'Amandine les avait déjà lu car elle en avait parlé pendant un moment il y a plusieurs années.
J'étais déjà en mode "Je n'aime pas les Shojos, c'est pas intéressant, etc.." mais en fait pas du tout puisque j'ai totalement adoré !
Les protagonistes sont trop beaux et vraiment super intéressants à suivre au fil des tomes.
C'est une histoire pleine de mystères et on s'attache énormément aux personnages.
L'intrigue est addictive et les couvertures sont juste beaucoup trop belles !!
J'ai un gros coup de cœur pour la rose bleue, Seiran ; il est vraiment beaucoup trop mignon !!!

Avis de L. : J'aime beaucoup la rose bleue (Seiran) et tout comme Amandine, la rose rouge.. A vrai dire je les aime tous, ils sont très intéressants à suivre. J'ai découvert l'histoire il y a quelques jours et j'ai acheté toute la saga (car Amandine l'avait lu via une amie et Kaze via notre cousine) en trois jours de temps, il me semble :')

Avis d'Ama : C'est une saga que j'ai lu 5 ou 6 ans maintenant et malgré quelques blancs je m'en souviens très bien. J'ai eu un gros coup de cœur pour les protagonistes, les sublimes couvertures et les magnifiques dessins, l'intrigue et le reste ; bref, un bon gros coup de cœur pour la saga entière qui est composée de 9 tomes !







Note : ❤❤❤❤❤

samedi 26 août 2017

[Interviews] AnnaJo Janisz






Bonjour à tous,
 
On se retrouve aujourd'hui avec une nouvelle interview et c'est AnnaJo Janisz qui nous rejoint sur le blog.
 
 
 
*****
 
 
 
Bonjour AnnaJo et bienvenue sur Amabooksaddict,





1. Pour commencer, peux tu te présenter en quelques mots ?

Je suis une créatrice d’émotions. Une tisseuse d’histoires qui font s’évader, rêver mais aussi réfléchir.





2. Depuis quel âge écris-tu ? Qu'est-ce qui t'a poussé à écrire la première fois ?

J’écris régulièrement depuis que j’ai douze ans. Mon père m’avait acheté un journal intime à l’époque et j’y écrivais mes pensées, ce que je faisais, mais aussi des poèmes, des dessins parfois. À partir de dix-sept ans, j’ai continué à écrire des poèmes et j’ai aussi commencé à écrire des nouvelles.

J’écrivais au départ pour m’évader d’un quotidien parfois difficile : fille d’immigrés polonais, je ne me sentais jamais à ma place, on me tenait souvent à l’écart à l’école. D’un naturel très
renfermé, cela ne m’aidait pas à m’intégrer. Puis, j’ai commencé à montrer à quelques camarades de classe mes dessins et mes écrits. J’ai vu que ce que je faisais les touchait, que mes histoires leur plaisaient… J’ai alors continué non seulement pour m’évader, mais aussi pour donner du rêve et de l’émotion à ceux qui me lisaient.

Si le livre n’existait pas, il manquerait quelque chose d’essentiel au monde.





3. Pourquoi publier en autoédition ?

Un seul mot pourrait résumer ce choix : liberté.

Alors oui, c’est aussi beaucoup plus de travail et d’adaptation. Mais ainsi, je n’ai aucune limite ni contraintre, autant dans le choix de mes histoires que dans ma manière d’écrire.


Les lecteurs sont catapultés dans une dimension parallèle où tout ce qui les entoure disparaît, emportés dans leur imagination qui n’a aucune limite, en tête-à-tête avec les personnages de mes histoires. C’est un monde formidable qui vient à eux.

C’est si bon se se perdre en lisant pour se retrouver ensuite avec une vision neuve, encore imprégnée de l’histoire.





4. D'où viennent tes idées pour l'écriture ?

Pendant que je rêve, pendant une balade dans la nature, lorsque je nage, lorsque mes pensées s’évadent un instant, lorsque je lis aussi, ou que je regarde une émission / série / film… En fait : quasiment tout le temps. C’est pourquoi j’ai toujours à portée de main un carnet et un stylo, pour tout noter. 





5. En quelques mots, peux-tu nous présenter tes romans ?

Mon premier livre, « Dans le ventre bouillant des Amériques », Tome I, est le récit illustré de mon voyage au féminin en Amérique centrale (https://annajojanisz.com/voyage-en-amerique-centrale/). Dans ce livre, cher lecteur, tu voyages, t’évades et fais de merveilleuses rencontres sur ton chemin. C’est un livre écrit en « flashs », en petites touches de ressenti. Un récit d’aventures enrichissantes et passionnantes à déguster, petit à petit, pour le plaisir de la langue française. Il est fait pour, parfois, interrompre ta lecture, et te faire réfléchir à ce que tu viens de lire. 

Tu te sentiras léger parfois, plus pensif d’autres fois, par mon vagabondage qui t’emmènera dans des contrées inconnues, pour t’instruire sur un autre monde et le comprendre un peu mieux. 

Mon second livre, « Nos chères bêtes », est un recueil de sept petites histoires touchantes sur les animaux (https://annajojanisz.com/histoires-animaux/). Il te fait passer par de nombreux sentiments et, en donnant la parole aux animaux, te fait réfléchir sur la façon dont les êtres humains traitent les autres êtres vivants. Tu rentres dans la peau des animaux : tu ris, tu pleures, tu t’énerves même, avec eux. 

Ce voyage dans l’esprit des animaux te fait découvrir des styles et des univers différents mais
complémentaires. Tu oublies tout le reste en lisant leurs histoires émouvantes.

Mon troisième livre, « Slamésie d’amour », est un recueil de poèmes-slam parlant d’amour. Tu rentres dans mon intimité en lisant ce que m’ont inspiré mes propres histoires d’amour. C’est autant un moyen de t’évader que de t’offrir plus de clarté, à travers mes yeux, sur ce sentiment si fort, si mystérieux et parfois, si douloureux qu’est l’amour.

Ce recueil est écrit en prose et dans un langage familier, tu n’as donc aucun problème de compréhension par rapport au vocabulaire ou aux expressions utilisées. Que tu lises ou pas de la poésie, celle-ci est à ta portée.





6. As-tu d'autres projets à venir ?

J’ai quatre autres livres en cours d’écriture. 

Mon prochain livre sera le récit de mes aventures en Asie du Sud-Est. Tu découvriras non seulement d’autres cultures en rentrant dans un monde complètement différent du tien, mais tu pénétreras aussi mon esprit en t’immergeant dans un monastère bouddhiste à travers la méditation vipassana. Ce voyage sera un voyage spirituel pour mieux comprendre le fonctionnement de l’esprit humain et donc le fonctionnement de ton propre esprit.

Mon cinquième livre sera le deuxième tome de mon récit de voyage aux Amériques, cette fois-ci en Amérique du Sud. Tu découvriras un peu plus le monde et ses merveilles tout en restant chez toi. Tu oublieras la réalité quotidienne en te plongeant dans mes aventures au Pérou et en Bolivie. Ta lecture t’ouvrira à d’autres mondes et te fera rencontrer de nouvelles cultures. 

Mon sixième livre, un roman de thriller/fantastique, te plongera dans les méandres de ton inconscient en déterrant tes peurs les plus enfouies, tes cauchemars les plus terrifiants, tes fantasmes les plus refoulés. L’impression de malaise sera omniprésente, tu ne sauras jamais vers quels abysses de ton inconscient ta lecture va t’emmener. En lisant, tu apprendras à connaître mieux une facette de l’âme humaine que personne ne voudrait explorer dans « la vie réelle ». Le frisson est garanti.

Mon septième livre sera un roman de science-fiction. Tu entreras dans la peau du personnage principal, un être pur mais torturé qui devra accomplir une mission capitale pour la survie de l’espèce humaine, sur une planète ravagée par une guerre effroyable où s’affrontent le monde des esprits et celui des descendants des humains. En ouvrant la porte d’un autre monde, ta lecture t’ouvrira aussi le cœur et les yeux sur des choses dont tu n’aurais pas conscience sinon, tout en t’évadant dans les histoires fantastiques que vivra le héros du livre. 





7. As-tu un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

Avant de commencer à écrire — ce que je fais tous les jours —, je récite quelques affirmations sur la créativité, comme un mantra, pour inviter l’inspiration dans mon monde. Puis, je médite quelques minutes, pour vider mon esprit et accueillir l’Écriture. Ce rituel est sacré pour moi. 

Parce que le livre, qu’il soit numérique ou papier, est un trésor qu’on se doit de partager. 

Tout comme avec la Lecture, il faut rester humble devant l’Écriture, la respecter et la célébrer comme elle le mérite. 

Tout comme la Lecture, l’Écriture est magique. Elle a le pouvoir d’amener le savoir, elle a le pouvoir de pénétrer d’autres mondes. 





8. Pour finir, un dernier mot ?

Merci à toi, Amandine, d’avoir donné la parole à ma plume. 
Merci à toi, lectrice, lecteur, qui liras mes livres. 

Mes livres ont besoin de toi pour les faire vivre. 

Tout comme moi j’ai besoin d’écrire pour pleinement exister, mes histoires ont besoin de tes yeux et de ton imagination pour se déployer. 

Je t’invite dans ma bulle pour te faire vivre tes vies parallèles. 

La magie est au bout du chemin ;)






*****
 
L'interview touche à sa fin, merci AnnaJo et à très vite.
 
 
 

vendredi 25 août 2017

[Chronique] Demain quand j'étais mort - Eddard Mingwe

Littérature de l'Imaginaire


Titre : Demain quand j'étais mort !
Auteur : Eddard Mingwe
Autoédition
Genres : Horreur / Fantastique
Pages : 240
Sortie : 18 Juin 2017
Prix : Numérique - Papier






SERVICE PRESSE






Résumé : Connecticut-Sur-Maine. Pandémick Rivers. Notre époque.
Alors que la tant attendue saison de la chasse aux touristes est enfin ouverte et que la traditionnelle fête de la tartine humaine bat son plein, une météorite s’écrase près d’un insolite village peuplé de fermiers consanguins et anthropophages, libérant de mystérieuses spores visqueuses et particulièrement voraces.
Après la contamination de la plus grosse unité locale de production et d’exportation de cuisses de grenouilles surgelées, d’étranges cas de mutation vont être simultanément répertoriés à différents endroits du globe.
Le chaos s’installe, la menace se répand.
Bientôt des événements aussi cocasses qu’atroces vont s’enchaîner et nous mener droit à l’apocalypse la plus horrible et stupide jamais imaginée...

Au menu de cette zombédie tragique : une pandémie, des morts-vivants, des retraités fous furieux, quelques politiciens véreux, des recettes culinaires cannibales de fin du monde, et bien entendu, un soupçon de romantisme et de magnifiques histoires d'amour...







Avis : Pour commencer, un grand merci à Eddard Mingwe pour la proposition et l'envoi de son roman en version papier.

Nous avons ici une histoire de zombies comme vous n'en avez jamais vu, c'est un roman unique et j'ai totalement adoré. L'auteur nous plonge directement dans son univers totalement décalé avec pas mal d'horreur, des descriptions carrément glauques, un humour noir et un protagoniste que nous retrouvons avant et après l'invasion.

J'ai adoré le fait que l'auteur prenne en dérision la société actuelle, tout y est et j'ai vraiment trouvé ça excellent ; un humour à prendre au second degré (voir plus), du sarcasme, des passages totalement gores, ... Bref, un récit surprenant que je recommande énormément !

Je n'ai jamais lu Eddard avant ce roman et je suis fortement impressionnée, il a une plume de qualité, fluide et agréable. Il m'a embarqué dans son imaginaire dès les premiers mots et j'ai vraiment passé un excellent moment (enfin, fallait juste pas que je mange juste avant car, qui dit zombies, dit passages plus que glauques mais aimant beaucoup ce genre de livre/film de temps en temps, c'était pour moi un pur moment de plaisir !)






Note : ★★★★★