lundi 31 juillet 2017

[Chronique] Le Temps des Cerises, Tome 1 - Aurélie Chateaux-Martin

Littérature de l'Imaginaire





Saga : Le Temps des Cerises
Titre : Automne
Tome : 1
Auteur : Aurélie Chateaux-Martin
Autoédition
Genres : Fantasy, Romance M/M
Sortie : 31 Juillet 2017
Pages : 175
Prix : Numérique






SERVICE PRESSE





Résumé : Maël est parfaitement heureux dans sa vie. Il mène une existence tranquille auprès de Styx, l’homme qu’il aime, fait un métier qu’il adore, a des amis exceptionnels. Rien ne semble pouvoir perturber son bonheur, qu’il a si durement mérité. Pourtant, un soir, son compagnon ne rentre pas. Lorsqu’enfin il se glisse dans le lit conjugal, Maël a la certitude qu’il l’a trompé. C’est à ce moment-là que tout bascule dans une tourmente émotionnelle douloureuse et brutale. Maël ne veut pas quitter Styx mais, malgré ses belles promesses, son amant semble incapable de tenir ses serments…

Sakura cherche désespérément l’amour, le vrai, celui qui lui donnera la sensation d’être parfaitement en harmonie avec l’univers tout entier. Pourtant celui-ci semble continuellement lui échapper. Il a eu quelques liaisons sérieuses, mais aucune ne l’a véritablement comblé. A la suite d’une déception amoureuse, sa route croise celle de Maël, le jeune modèle dont il a toujours été fan. Sa petite vie en désordre risque d’en être profondément bouleversée…







Avis ; Pour commencer, un grand merci à Aurélie Chateaux-Martin pour l'envoi de son roman numérique en avant première puisque ce fût une "prima" bêta lecture.

Nous retrouvons Maël, ce petit chaton que nous avions adoré dans Muse, toujours en couple avec mon beau ténébreux ultra classe que j'aime d'amour, Styx..

Ce premier roman se divise en plusieurs parties, la première étant la relation idyllique/parfaite entre mes deux protagonistes préférés. En gros, on commence le roman avec beaucoup de bonheur.. Bien entendu, ce serait trop beau si ça pouvait continuer..
Il a fallu que Styx retombe dans son cercle vicieux et à partir de là, je n'ai fait qu'avoir le cœur brisé.. du moins jusqu'à la rencontre entre Maël et Sakura, ce jeune Alk Tempoch aux yeux roses.

Je ne peux pas dire le contraire, j'aime énormément ce nouveau personnage et la belle relation qu'il tisse avec Maël. Une relation douce, qui fait du bien à ce dernier, qui le rend vraiment très heureux. J'ai adoré voir Sakura apporter de la joie dans le quotidien sombre de Maël et je sais qu'il continuera car on sent bien qu'il l'aime sincèrement mais je ne peux oublier Styx qui est juste mon protagoniste préféré et même si il a fait l'andouille (et qu'il continue de le faire), je ne peux que le choisir !

Bref, autant vous dire que ce premier tome est vif niveau rebondissement avec des personnages toujours aussi réels, toujours aussi beaux, avec toujours autant de soucis.. bref, des protagonistes qu'on pourrait rencontrer à chaque coin de rue au final.

Un énième coup de cœur pour les personnages, pour la plume de l'auteure et pour l'univers qu'elle a créé. J'ai hâte de retrouver ce trio dans le deuxième tome !







Note : ❤❤❤❤❤




samedi 29 juillet 2017

[Interviews] Pierre-Etienne Bram






Bonjour à tous,
 
 
 
On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview et c'est Pierre-Etienne Bram qui nous rejoint sur le blog. (L'interview date un peu, du coup, le tome deux est déjà disponible)
 
 
 
 
 
*****
 
 
Bonjour Pierre-Etienne et bienvenue sur Amabooksaddict,






1. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

J'ai 37 ans depuis quelques semaines. Je travaille dans l'informatique depuis 2001, parisien depuis 2002 (mon fief natal étant Orléans). Ex sportif de haut niveau à la retraite, guitariste/chanteur dans un groupe de rock à mes heures perdues, je suis le genre grand gaillard de l'extérieur, super fragile et manquant cruellement de confiance en moi à l'extérieur. Et surtout, je passe mes journées à cogiter sur tout. Ah oui et pour finir : j'ai les cheveux longs. 
 
 
 
 
 
 
2. Depuis quel âge écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire la première fois ?
 
Je devais avoir 8 ans lorsque j'ai écrit mon premier roman. Enfin roman... Je l'ai abandonné après environ 4 pages, ça s'appelait "Abyssjail", et ça avait pour objectif de raconter une prison au fond de l'océan. C'est mignon quand on y repense... Tout petit je rédigeais des journaux intimes (mon côté féminin), puis j'ai longtemps tenu des correspondances par voie postale, avant d'ouvrir mon premier (d'une longue série) blog anonyme, présenté comme un journal intime en 2006, puis il y a eu ce roman, qui est surtout arrivé suite à un concours de circonstance plutôt qu'un vrai projet d'écriture (avec vocation d'être publié). D'une manière générale, écrire est pour moi une thérapie, une manière d'extrapoler cet excès d'énergie ou de questionnement qui sommeille en moi. 
 
 
 
 
 
 
3. Pouvez-vous nous parler de votre parcours concernant la publication de votre/vos roman(s) ?
 
Je dois bien admettre que ça s'est fait assez vite. En novembre 2013, estimant que mon roman était prêt, je l'ai envoyé au format numérique à une vingtaine (ou trentaine ? ) d'éditeurs, visant essentiellement les maisons d'édition "à compte d'éditeur" et surtout celles qui acceptaient les manuscrits au format électronique. J'ai eu (plus ou moins rapidement) 2 retours positifs. Un premier de ruefromentin (avec qui au final ça n'a pas été possible) et de Rebelle Editions avec qui j'ai signé en 2014. Ensuite j'ai attendu, attendu et attendu (j'étais prévu pour une publication en 2017) et le 20/02/2017 mon bébé était enfin né :) 
 
 
 
 
 
 
4. D'où viennent vos idées pour l'écriture ?
 
Ce qu'il faut savoir c'est que ce premier roman est une sorte de biopic, romancé à hauteur de 5/10%. Il raconte une histoire que j'ai vécu, l'histoire d'une rencontre via un site de rencontre dont je tairai l'identité (qui commence néanmoins par M, et se termine par EETIC). Je devais rencontrer une charmante demoiselle argentine, et au bout du 3ème lapin (aussi argumenté que les 2 premiers), soit 3 mois après nos premiers échanges, j'ai décidé de mettre sur papier cette incroyable histoire. Donc ce premier roman a été écrit au jour le jour, sous forme d'un témoignage, et au final une dramatique histoire d'amour avec cette originalité d'être d'un point de vue masculin, et surtout en partie vraie. 
 
J'ai d'autres projets en tête (j'y reviens dans le 6ème point) qui me viennent de réflexions, de projections de situations, en mode "et si ? ". 
 
 
 
 
 
 
5. En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre/vos roman(s) ?
 
Arg, j'en ai déjà trop dit dans le point #4... Donc mon premier roman ("L'interphone ne fonctionne toujours pas", qui se décline en 2 tomes) raconte mon histoire, l'histoire d'une rencontre sur Internet qui tarde à démarrer. La demoiselle est charmante, et est à peu près aussi belle qu'elle est mystérieuse. Les rencontres se soldent trop souvent par des lapins, et quelque chose cloche... Mais quoi ? Et surtout, qu'est ce qui pousse le héro (donc moi) à continuer à y croire ? 
AH AH. Vous en saurez plus une fois que vous aurez dévoré le tome 2 qui devrait sortir dans la première quinzaine de Juin 2017. 
 
 
 
 
 
6. Avez-vous d'autres projets à venir ?
 
La publication d'un premier livre est assez éprouvante... Entre l'appréhension d'avant la sortie, le teasing, prévenir la terre entière que notre livre est sorti, spammer les réseaux sociaux, accueillir en mode "montagnes russes émotionnelles" les chroniques, découvrir qu'il est disponible en téléchargement illégal, et dans mon cas penser très vite au tome 2, sachant que je suis attendu au tournant par tous les lecteurs du tome 1... (et je ne parle pas des séances de dédicaces qu'il faut organiser, etc). Donc pour l'instant je me consacre intégralement à ça. Une fois le tome 2 sorti et avalé par mes fidèles lecteurs de la première heure, je pourrais tourner la page :). 
 
Pour le reste, j'ai un projet (déjà bien avancé) de livre d'anticipation (qui parle d'une projection du projet "Mars One", vue par une des participantes)(c'est un vrai challenge car là ce serait du 100% imaginé, donc je sais aussi qu'on m'attendra au tournant), un autre autour de la crise Syrienne (mais il est trop tôt pour en parler), et parallèlement (donc rien à voir avec l'écriture de livres) il faut aussi que je finisse de composer des maquettes pour me remettre à la musique rock, que j'ai trop laissé de côté ces derniers temps....
 
 
 
 
 
 
7. Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?
 
J'ai cette très mauvaise habitude d'écrire sur mon lieu de travail... Souvent entre midi et deux... (non il ne faut pas le dire... c'est un secret entre nous, promis ? )
 
 
 
 
 
 
8. Pour finir, un dernier mot ?
 
Plusieurs mots  c'est possible ? ^^ Parfait ! 
 
Oui en fait, je découvre vraiment ce petit monde de l'édition côté "auteur", et il y a un parallèle assez fort entre mon passé de zicos et mon présent d'auteur : le plus dur, c'est de sortir de son entourage de la famille et de ses potes, comme dans la musique on apprécie que "des inconnus viennent aux concerts qu'on peut organiser (lorsqu'on est zicos)", le challenge est le même lorsqu'on écrit : réussir à se faire lire par des inconnus, c'est tout un challenge. Sans doute une des raisons qui fait que les chroniques sont essentielles pour les auteurs. 
 
Enfin un dernier mot, sur un aspect pas toujours évident à vivre, la lecture d'une chronique. Lorsqu'elle est positive c'est toujours un petit moment de joie (d'autant plus agréable pour moi qui ait de gros problèmes de confiance en moi) mais lorsqu'elle l'est moins... Ce n'est jamais très facile à recevoir ou à accepter (une chance, pour ma part je suis conscient (ok j'ai surtout fini par accepter) que ce qui fait la force de mon premier roman peut aussi être assimilé à sa première faiblesse :)). Alors certes, être publié c'est s'exposer, et s'exposer c'est accepter de recevoir des critiques, aussi bien positives que négatives. 
 
Mais comme dirait Frédéric Lenoir (oui, Google est mon ami) : "Peu importe ce que tu fais, il y aura toujours quelqu'un pour y trouver à redire. Fais ce que tu aimes ou ce que tu penses juste de faire, et tu seras heureux!"
Je fais partie de ces 0,02% d'auteurs qui ont eu la chance d'être publié dès lors premier manuscrit, alors aujourd'hui je suis heureux.

Merci de m'avoir donné l'opportunité d'être interviewé ! 
 
 
 
 
*****
 
L'interview touche à sa fin, merci Pierre-Etienne pour votre participation et à très vite.
 
Vous pouvez retrouver l'auteur sur Twitter et Facebook. Ses romans sont disponibles  sur Amazon, Fnac, Rebelle Editions, E-Leclerc, PriceMinister, Les Libraires, Google Play et Relay.com
 

 

vendredi 28 juillet 2017

[Chronique] Abyss - Svetlana Mori

Littérature de l'Imaginaire


Titre : Abyss
Auteur : Svetlana Mori
Autoédition
Genre : Fantasy
Sortie : 22 Démbre 2016
Pages : 188
Prix : Papier





SERVICE PRESSE





Résumé : Un choix peut être lourd de conséquences...

Depuis des siècles, les marins vivent dans la crainte des hommes-poisson, monstres cruels dévorant le cœur fraîchement arraché de ceux dont le navire n'a pas été assez rapide pour leur échapper.
Emily Rauesen pensait que tout ceci n'était que superstition, du moins jusqu'à ce que l'un d'entre eux soit capturé sur le Blue River et qu'elle se retrouve à devoir panser ses blessures pour qu'il puisse survivre à son interrogatoire !

La créature semble très différente de la bête sanguinaire qu'on lui a décrit... mais si les apparences étaient trompeuses ?






Avis : Tout d'abord, un grand merci à Svetlana Mori pour la proposition et l'envoi de son roman papier. Je tiens également à m'excuser pour le retard de lecture et donc de cette chronique, j'espère que mon avis vous donnera envie de découvrir cette agréable lecture.

A vrai dire, cette histoire (tout comme Evernight avant elle) m'a beaucoup fait pensé à la romance entre Roméo et Juliette (qui est mon histoire d'amour préférée). Abyss, c'est donc une belle histoire d'amour entre une humaine, Emily Rauesen, et un homme-poisson, Syhl, dans un monde aquatique mêlant piraterie et fantastique.

Une héroïne avec un fort répondant, surtout envers les hommes de son équipage, elle ne se laisse pas faire et j'ai beaucoup apprécié ce personnage pour ça. Une autre femme a su me marqué et ce n'est autre que la sœur cadette de Syhl, Velkis ; elle est touchante, pleine de vie, de folie et d'humour. J'ai beaucoup aimé la découvrir au côté de nos deux héros.
J'ai adoré le fait que Syhl soit décrit comme un Dieu tel l'apollon qu'on peut retrouver dans tous les romans actuels mais qui n'hésite vraiment à s'ouvrir à sa belle quant aux émotions fortes qu'il ressent au fil de leur histoire.

C'est une histoire dans laquelle on ne s'ennuie pas car l'auteure ne laisse pas de temps morts, il y a beaucoup de rebondissements et c'est très plaisant de suivre cette aventure. Le récit n'est vraiment pas long et, en plus de ça, il se lit relativement vite une fois l'intrigue en route.

L'auteure a une plume fluide, douce et agréable mais n'hésite pas à rendre les quelques scènes de combats assez sanglantes ; du coup, je ne recommande pas spécialement cette lecture aux plus jeunes.

C'est clairement une très belle découverte pour moi et je remercie une fois encore Svetlana pour ce merveilleux moment de lecture !





Note :  ★★★★☆




jeudi 27 juillet 2017

[Throwback Thursday Livresque] Fais-moi lire (un livre que vous conseillez à quelqu’un qui lit peu)





On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel article concernant le rendez-vous "Throwback Thursday Livresque" de Bettie Rose Books.

Pour ceux qui ne connaissent toujours pas, voici ce qu'elle en dit : "Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine je fixerai un thème et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !"

Je ne sais pas vous mais moi, j'aime beaucoup ce principe et c'est avec joie que j'ai décidé de le reprendre sur le blog!





Thème du jour : Fais-moi lire
(Un livre que vous conseillez à quelqu'un qui lit peu)



C'est une question assez difficile car nous n'aimons pas tous les mêmes lectures du coup pas facile de choisir..

 
L'appel de la forêt - Jack London



Enlevé à l'affection de son maître, Buck devient chien de traineau dans le Grand Nord. Il découvre la cruauté des hommes et la rude loi de l'attelage. Sa vie n'est plus qu'une course interminable entrecoupée de combats de chiens. Un nouveau maître gagne de nouveau sa confiance et son affection, mais son instinct sauvage se réveille...Buck pourrra-t-il résister à l'appel de la forêt ? Le chef-d'œuvre de Jack London, dans une nouvelle traduction.




J'ai tapé dans les premiers livres que j'ai lu en dehors des sagas et bizarrement, en regardant mes bibliothèques, mon regard s'est de suite posé sur celui-ci. C'est une histoire profonde et vraiment très belle qui nous fait voyager dans le Grand Nord au côté de ce magnifique Buck.
Une merveilleuse découverte que je prends toujours grand plaisir à lire et relire quand j'en ai un peu le temps.

[Interviews] Amaëlle Olivier

Bonjour à tous,
 
On se retrouve pour une nouvelle interview et il s'agit de celle d'une auteure venant de l'Attelage, Amaëlle Olivier, de la meute Upsilon.
 
 
 
 
*****
 
 
Bonjour Amaëlle et bienvenue sur Amabooksaddict,





1.      Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Auteure à l'Attelage depuis l'été 2016, j'ai 22 ans et je suis une fière représentante du Finistère Nord ! J'aime me présenter comme étant la petite fille de Merlin, ça fait toujours son petit effet... En plus, c'est (presque) véridique :P

Pour en venir aux informations plus traditionnelles, j'étudie les sciences politiques et les transitions durables à l'antenne caennaise de Sciences Po Rennes, en plus de mon implication à l'Attelage. Je vis en ce moment dans le sud de la Suède pour une année Erasmus. J'ai aussi fondé l'association Je SuisIndestructible France, pour soutenir et aider celles et ceux ayant subi des violences sexuelles. Un peu hyperactive, la nana, oui.

 
 

2.      Depuis quel âge écris-tu ? Qu'est-ce qui t'a poussé à écrire la première fois ?

Je suis très mauvaise avec les dates, donc je serais bien incapable de donner un âge précis, mais ce qui est sûr, c'est que j'ai commencé très jeune. Lorsque j'étais à l'école primaire, je créais des bandes dessinées avec des amis : ils dessinaient et j'écrivais. L'écriture a toujours été mon exutoire et à l'adolescence, elle m'a surtout servi à extérioriser les émotions négatives. Je ne compte plus les projets de romans entamés et jamais terminés... Mais tous mes personnages vivent encore tranquillou dans un coin de ma tête :)
Mon petit rêve, ce serait de réussir à tous les reprendre avec ma maturité d'adulte pour leur donner plus de profondeur !

 
 

3.      Pourquoi avoir choisi une publication via l'Attelage ?

Très bonne question !

La première raison, elle est toute simple : même si je n'ai jamais tenté d'être publiée par une maison d'éditions classique, j'ai pu observer les dérives du système. Beaucoup de mes amis écrivent aussi, certains ont même réussi à se faire publier (Miracle !) mais ils ont souvent davantage de récriminations que d'amour envers leur maison d'édition. Les petits auteurs sont délaissés, la qualité n'est même plus un facteur déterminant face au réseau et le profit dirige tout. Alors le projet communautaire de l'Attelage me plait : de jeunes auteurs qui s'unissent, s'investissent dans la correction pour proposer des romans de qualité et préfèrent l'effet de masse créé par le groupe à la production à la chaîne, ça me parle.

Deuxième point : même si écrire reste une activité solitaire, il s’agit aussi pour moi, comme pour beaucoup, de partager mon monde intérieur. Et la proximité avec le lecteur, mais aussi le fonctionnement en équipe, me comble de ce côté-là. En plus, avoir des retours sur mes textes au fur et à mesure de la création m'aide à améliorer mon style et renforcer mon univers.

Et puis j'ai eu la chance de croiser le chemin de Marion, co-fondatrice, avant même que le projet ne se lance. J'ai assisté à la naissance du projet, que j'ai soutenu depuis le début. Quand l'occasion de rejoindre l'aventure s'est présenté, j'ai sauté de joie !


 

4.      D'où viennent tes idées pour l'écriture ?

J'ai deux sources d'inspiration majeures : le folklore et la vie quotidienne. Je fais partie de ces auteur-e-s clichés qui s'assoient à une terrasse de café et regardent les gens pour enrichir leurs histoires. Ce que j'observe dans la vie de tous les jours, les réflexions qui me traversent l'esprit, viennent souvent nourrir mes projets de fiction.

Le folklore, par contre, c'est ma marque de fabrique. J'ai grandi dans une région très riche en légendes, avec un grand-père conteur. C'est inscrit dans mes gènes ! Les mythes et légendes m'ont toujours fasciné. Je puise dans l'inépuisable réservoir d'histoires populaires pour construire mes intrigues. Mon univers intérieur est un monde hybride composé des folklores du monde entier. J'ai tout de même une préférence marquée pour les monde celtes, nordiques et sumériens. Le premier de par mes origines, le second puisque la Scandinavie est ma deuxième maison (j'y vis en ce moment même), et la Mésopotamie Antique, c'est un coup de foudre qui ne s'explique pas.

 
 

5.      En quelques mots, peux-tu nous présenter ton roman ?

Pour le moment, le seul projet que vous pouvez lire, c'est Caelestia Mundi, publié par épisodes sur l'Attelage. Mon premier roman, mon premier projet sérieux qui dépasse la lubie, un roman initiatique qui s'interroge sur les dieux, ce qu'il est advenu d'eux. Toutes les civilisations évoquent un temps où les dieux marchaient parmi les Humains. Dans Caelestia Mundi, on part en quête de ces dieux disparus, en explorant à la fois les mythologies et les méandres de l'identité.

En tout cas, c'est comme ça que je le vois ;)

 
 

6.      As-tu d'autres projets à venir ?

Pleins !

J'ai une petite note dans mon téléphone où j'accumule les idées nouvelles. Et comme je le disais, je voudrais aussi reprendre tous mes projets abandonnés ! Écrire est chaque fois une aventure, et chaque début de roman apporte sa petite étincelle. Chaque fois, c'est une rencontre avec de nouveaux personnages, leur univers et leur histoire. Je pense que si je le pouvais, je vivrais presque exclusivement dans ma tête, auprès de tout ce petit monde xD

 
 

7.      As-tu un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

Oui et non. Lorsque l'inspiration frappe sans que je m'y attende, je saisis juste le carnet qui me suit partout et je gribouille. Quand je me lance dans une session d'écriture planifiée, par contre, c'est différent. Je m'installe à ma table de travail, avec une bouillotte sur les genoux et un thé (il faut au moins ça pour vaincre le froid de l'hiver suédois), je coupe internet et je me lance. Quand la productivité me fait défaut, j'essaie de travailler avec des logiciels comme ColdTurkey Writing ou bien OmmWriter (je prévois d'ailleurs un article à ce sujet sur l'Attelage d'ici quelques temps).

 
 

8.      Pour finir, un dernier mot ?

Tout d'abord merci beaucoup de me laisser investir ce petit bout de ton blog :) Ça me fait très plaisir ! J'espère que je ne me suis pas trop étalée, j'ai tendance à écrire des pavés. J'ai essayé de me limiter :D
Et j'aimerais conclure par un message pour tes lecteurs et lectrices : si le concept de l'Attelage ou bien mon petit blabla sur mon roman ont piqué votre curiosité, venez faire un tour sur notre site, vous serez les bienvenus ! On a même un forum pour discuter des chapitres (on est aussi tous présents sur les réseaux sociaux pour discuter avec nos lecteurs en direct, c'est une des choses que je préfère avec l’Attelage !)
J'ai même une page auteure spéciale sur Facebook pour suivre l'avancée de mes projets et des petites anecdotes d'écritures :)

À bientôt j’espère ;D




*****

L'interview touche à sa fin, merci Amaëlle pour ta participation et à très vite.

Vous pouvez retrouver l'auteure sur Facebook et son roman directement sur l'Attelage.




mercredi 26 juillet 2017

[Chronique] Les Murmures du Shar, Tome 1 - Pierrick Derrien

Littérature de l'Imaginaire


Saga : Les Murmures du Shar
Titre : Le Masque et le Sabre
Tome : 1
Auteur : Pierrick Derrien
Autoédition
Genre : Fantasy
Sortie : 7 Mars 2017
Pages : 305
Prix : Numérique - Papier






SERVICE PRESSE





Résumé : Prenez un pot de terre et creusez-y une vaste grotte. Placez en son centre un cristal luminescent pour l’éclairage, puis façonnez les parois en monts élancés. Faites couler de leurs hauteurs de longs fleuves tumultueux, et n’oubliez pas d’ajouter un large trou aux profondeurs insondables. Érigez stalactites et stalagmites, avant de pendre sur leurs flancs des villes élégantes et raffinées.
Maintenant, placez dans cet univers gobelins, trolls, nains, et bien sûr une bonne partie d’humains. Ajoutez-y une gladiatrice aux secrets bien dissimulés, un ogre bicéphale et une poignée de dragons, avant de compléter avec une reine elfe aux pouvoirs considérables et un empereur qui manque d’assurance.
Saupoudrez de magie noire pour pimenter l’action, et mettez en marche la grande roue du temps.
Servez sur feuille de papier, et dégustez.
Premier tome d'une trilogie terminée, les autres tomes sont en cours de publication.





Avis : Tout d'abord, un grand merci à Pierrick Derrien pour la proposition et l'envoi de son roman numérique. Je m'excuse également pour mon retard concernant la lecture et donc cette chronique, je suis quasiment à jour maintenant et j'en suis bien heureuse.

Nous faisons la rencontre d'Asia, une jeune femme fragile et forte à la fois, courageuse, mystérieuse et loyale que nous découvrons en deux temps, d'abord en tant que grande combattante puis en tant qu'enfant sous la protection de l'ogre à deux têtes.
Ce que j'ai beaucoup aimé dans les personnages c'est avant tout que secondaires ou principaux, ils sont tous très attachants.

C'est une histoire touchante qui nous fait passé par bien nombre de sensations fortes. L'auteur a une plume fluide, de qualité, qui nous entraine en quelques mots dans l'univers magique qu'est celui des Murmures du Shar.

Une lecture divertissante qui réveille notre imagination et qui nous fait passer un merveilleux moment. Je conseille fortement ce roman et j'ai hâte de découvrir la suite !





Note : ★★★★★




mardi 25 juillet 2017

[Top Ten Tuesday] Les 10 romans qui vous font envie (lu ou non) qui contiennent un nombre dans le titre (autre que le # du tome)



Hello,
 
On se retrouve aujourd'hui pour un nouveau Top Ten Tuesday et le thème est "Les 10 romans qui vous font envie (lu ou non) qui contiennent un nombre dans le titre (autre que le # du tome)"
 
Je remercie  Frogzine pour son thème du jour (voici la page de tous les thèmes d'ailleurs).
 
 
*****
 









 
 
Et vous alors, quel est votre TOP10 concernant ce thème ?

[Interviews] Axelanderya, Axel

Bonjour à tous,

On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview et c'est Axel qui nous rejoint sur le blog.






*****


Bonjour Axel et bienvenue sur Amabooksaddict,





1. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je me nomme Axelanderya, Axel. pour les intimes et les fainéants. Je vais bientôt avoir trente ans et outre ma vie d’auteur surbookée je suis chercheur.
Je suis férue de l’Antiquité, j’aime beaucoup les romans historiques (si en plus ils sont policiers c’est l’idéal), je regarde pas mal de séries et les mangas sont mon péché mignon. Avec le chocolat cela s’entend.  
 
 



2. Depuis quel âge écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire la première fois ?

J’écris pour moi depuis que je suis petite, l’écriture est un moyen de s’évader mais surtout de garder la trace de toutes les histoires que mon cerveau (amicalement surnommé « l’enflure ») invente.
Au fil des années les idées s’accumulent, certaines disparaissent mais celles que j’ai réussi à écrire deviennent des souvenirs impérissables donc j’essaye de toutes les noter.
 




3. Pourquoi publier en autoédition ?

Pourquoi pas ? Les maisons d’édition répondent rarement et les acceptations sont encore plus rares. De plus, l’auto-édition était pour moi la continuité de la publication en ligne gratuite.
Mes textes sont disponibles gratuitement afin que tous puissent les lire s’ils le souhaitent et si certains trouvent qu’une rétribution est méritée ils peuvent acheter l’un des livres.
 




4. D'où viennent vos idées pour l'écriture ?

Comme dit plus haut, l’enflure fonctionne un peu trop, parfois il suffit d’une lecture, d’une musique, ou même parfois une photo. Je viens par exemple de terminer de lire les Cadfael d’Ellis PETERS et je lutte pour ne pas écrire un roman qui se déroulerait au Moyen-âge.
Le sommeil aussi est source d’idées, ou plutôt l’avant-sommeil. Je ne sais trop pourquoi les idées fusent dès que je décide d’aller dormir. Cela m’empêche de me reposer mais d’un autre côté cela m’a permis d’écrire certains de mes romans.
 



 
5. En quelques mots, pouvez-vous nous présenter vos romans ?

Marcus Reloaded est un roman basé sur la vie de Marcus Licinius Crassus, sénateur romain qui réprima la révolte de Spartacus. Cela aurait pu être un roman historique à ceci près qu’il se déroule au 21ème siècle.
J’ai repris les grandes lignes de l’histoire et ait transposé le tout chez nous. Imaginez Spartacus avec un AK-47 ou encore des sénateurs en toges avec leurs smartphones dans la Curie.
 
Quant à Hypérion, il est parti d’un constat : dans plusieurs films contemporains les protagonistes sont piégés dans un monde « parfait », comme s’il avait été construit en quelques secondes et ils sont prisonniers pour une obscure raison.
Hypérion part de cette base avec une protagoniste principale qui est piégée dans un temple meurtrier sans savoir pourquoi et avec de l’autre côté le créateur qui galère avec son œuvre bâclée.
 




6. Avez-vous d'autres projets à venir ?

Tellement.

Marcus Reloaded est les second volet d’une trilogie dont j’espère que le premier tome, Marcus, sera bientôt édité.

J’ai aussi pas mal de romans en stock, ne reste qu’à les finir. Je pense que certains seront autoédités, d’autres envoyés à des maisons d’édition.
 




7. Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

J’aime bien écrire le début de mes chapitres à la main, l’écriture est plus facile ainsi. J’ai hâte que de bons outils de reconnaissance de caractères soient développés que je puisse tout écrire à la main, scanner et publier.
 




8. Pour finir, un dernier mot ?

Tardigrade (le plus cool des êtres unicellulaires)
Plus sérieusement merci pour cette interview, je ne suis pas d’un naturel extraverti mais c’est toujours un plaisir de rencontrer de nouvelles personnes alors n’hésitez pas.
 




Question bonus : J'ai pu voir que vous étiez sur Fyctia et Wattpad, pouvez-vous nous parler de votre expérience sur ces deux sites et des romans que vous y publiez ?

Wattpad est un poids lourd, avec ses bons et ses mauvais côtés. J’y ai rencontré des personnes que je peux qualifier d’amies, ce qui est assez rare. C’est aussi l’endroit où je me sens le mieux avec les autres auteurs et lecteurs.
Si l’on ne sait pas quoi lire c’est vraiment l’endroit idéal. Il y a des romans de très jeunes auteurs, d’autres plus âgés, sur tous les thèmes, pour les goûts, il faut fouiller un peu mais ça en vaut la peine.
J’y publie mon roman principal : Immortels, ainsi qu’une dizaine d’autres histoires allant de la romance au surnaturel en passant par des mondes magiques et même un vaisseau spatial en perdition. Il y a à peu près de tout.

Fyctia, je suis plus mitigée. En ce moment je n’y publie que Ficpad, histoire qui a le mieux marché sur cette plateforme mais je reste globalement assez déçue.
J’y ai rencontré quelques auteurs sympas mais j’attends encore que le site tienne ses promesses. Je m’attendais à une relation privilégiée avec les lecteurs et les maisons d’édition et à vrai dire j’attends encore.







*****


L'interview touche à sa fin, merci Axel et à très vite.
 
Vous pouvez retrouver l'autrice sur Twitter, Facebook, son Blog, Wattpad, Fyctia et Instagram ; ses romans sur Amazon.


samedi 22 juillet 2017

[Chronique] Entre vous et moi - Mandy Fabret





Titre : Entre vous et moi
Tome : 1
Le cabinet des confidences inattendues
Auteur : Mandy Fabret
Autoédition (Librinova)
Sortie : 14 Novembre 2016
Pages : 188
Prix : Numérique - Papier





SERVICE PRESSE





Résumé : Samantha, thérapeute à l’imagination débordante, vous raconte ses jeunes années passées à écouter une patientèle farfelue.
De la princesse mal mariée au pirate narcissique en passant par un fantôme sans gêne et un immortel dépressif, elle revient sur des confidences totalement inattendues.
Mêlant aventure, amour, histoire et surtout humour, les récits s’entrelacent et s’enchaînent à vive allure.
Vertige et curiosité assurés.  





Avis : Pour commencer, un grand merci à Mandy Fabret pour la proposition et l'envoi de son roman numérique. Je tiens également à m'excuser pour le retard de lecture et donc de cette chronique.

Nous faisons ici la rencontre de Samantha, une jeune femme moderne, thérapeute et dont les patients sont tous uniques à leur manière.

C'est une lecture agréable, dynamique, qui nous entraine au côté de protagonistes dont les histoires sont plus frappadingues les unes que les autres. C'est fun et vraiment une très bonne lecture.

Une plume douce, légère et fluide, une lecture sans prise de tête et je recommande chaudement !





Note : ★★★★☆

[Interviews] Serge Robert




Bonjour à tous,

On se retrouve pour une nouvelle interview et c'est Serge Robert qui nous rejoint sur le blog.





*****


Bonjour Serge et bienvenue sur Amabooksaddict,






1- Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis Francilien et je vis en Suisse alémanique depuis 2001. J’exerce mon métier de chimiste dans le centre de recherche aquatique de la confédération helvétique, plus spécifiquement dans la biogéochimie, science regroupant la biologie, la géologie et la chimie. Mes centres d’intérêts sont nombreux, je les explore à travers l’organisation évènementielle au sein de l’association Franco Luzern, que j’ai créée il y a 5 ans.

 

 

2- Depuis quel âge écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire la première fois ?

J’ai commencé mon premier roman il y a dix ans, c’est à ce moment seulement que j’ai débuté dans l’écriture. J’avais déjà fait quelques tentatives… que j’avais laissées de côté. C’est lors d’un long voyage sur plusieurs continents que j’ai été le témoin, en Malaisie, d’une histoire de mafia locale. Je tenais le point de départ, mon imagination, le voyage et plusieurs années d’écriture ont fait le reste. J’ai l’habitude de dire que l’écriture m’a servi de thérapie, alors que j’ignorais en avoir besoin.

 

 

3- Pouvez-vous nous parler de votre parcours concernant la publication de votre roman ?

Initialement, mon roman n’était pas destiné à la publication. Au fil des ans, quelques amis ont investi du temps pour la relecture et pour les corrections. J’ai donc pensé que je devais – au moins pour eux –  chercher un éditeur. La première tentative auprès d’une quinzaine de maisons d’éditions fut un échec. Le ciblage n’était pas judicieux et le texte encore imparfait. C’est l’éditeur suisse, Bernard Campiche, qui m’a mis sur la bonne piste. Il a eu la gentillesse de m’orienter vers l’association française l’oie plate, qui édite l’annuaire des éditeurs : l’Audace, que je recommande à tous.

J’ai travaillé mon texte une fois de plus, puis j’ai envoyé une seconde série de manuscrits. Michel Siegwart, des éditions Gunten, sous le charme des aventures trépidantes de Sonya et Didier, a décidé de me publier.

 

 

4- D'où viennent vos idées pour l'écriture ?

Mes idées viennent du monde qui m’entoure, je n’ai aucune difficulté à en trouver. Mon activité de président de Franco Luzern me permet de côtoyer de nombreuses personnes, je me déplace également facilement pour un concert, un festival de films… tout ceci nourrit une partie de mon imaginaire. Didier d’Orville, le héros de « Ah ! Si Isokelekel était resté sur son île… » s’adonne à la plongée sous-marine, il est également photographe. Je suis moi-même guide de plongée et j’ai pratiqué – dans une autre vie – la photographie de mariage, trois saisons durant. J’aime beaucoup le cinéma et la bande dessinée qui ont grandement influencé le rythme de mon premier roman.

Pour moi, le travail difficile est celui de l’écriture. Pour « Ah ! Si Isokelekel… », j’ai probablement repris certains passages trente ou quarante fois.

 

 

5- En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre roman ?

Tout commence à Sipadan, une île paradisiaque de Bornéo, avec la rencontre entre Sonya et Didier, fervents amateurs de plongée sous-marine. Lors d’une sortie en groupe, une des plongeuses disparaît, précipitant ainsi les évènements et mettant provisoirement fin à l’idylle naissante. Alors que Sonya retourne en Suisse, Didier rejoint son ami John à Kuala Lumpur. John est recherché par la mafia locale suite à des dettes de jeu, ce qui les contraint tous deux à fuir. C’est en Micronésie, leur nouvelle escale, qu’ils vont découvrir, non pas un refuge, mais l’entrée d’un monde mystérieux dans lequel ils se retrouvent prisonniers...

 

 

6- Avez-vous d'autres projets à venir ?

J’ai déjà entamé mon second roman. Je laisse pour le moment Utopia, le monde fantastique que je décris, de côté, pour travailler sur une suite. On retrouvera Sonya Weber et Didier d’Orville huit mois plus tard. Il s’agira toujours d’un roman d’aventure avec une connotation « polar » très forte, même si les policiers en seront plutôt absents.

Dans ce deuxième opus, plusieurs histoires se dérouleront en parallèle à Lucerne, au cœur de la Suisse centrale… mais je n’en dis pas plus.

J’espère qu’il sera publié en hiver 2018.





7- Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

J’ai fait une longue pause dans ma vie professionnelle, et j’en ai profité pour développer l’histoire et peaufiner l’écriture. J'écrivais le matin, à partir 7 ou 8 heures, suivait une grande pause dans l’après-midi, puis je reprenais l’écriture du début de la soirée jusqu'au coucher.

Pour ce second roman, il faudra concilier l’écriture avec mes différentes activités. J’ai donc écris un plan très précis, comme pour un scénario. À ce jour, j’ai une cinquantaine de scènes que je développe au fur et à mesure. Ainsi, je n’ai pas besoin de m’immerger une demie journée dans l’histoire, si j’ai une heure devant moi, cela me suffit.

 

*****
 
L'interview touche à sa fin, merci Serge pour votre participation.
 
Vous pouvez retrouver l'auteur sur Facebook et dans l'onglet Contact. Son roman est disponible sur Amazon, en librairie, à la FNAC et chez l'éditeur

Chronique




jeudi 20 juillet 2017

[Chronique] Le Mystère des Ghénas - Amélie Haurhay

Littérature de l'Imaginaire




Titre : Le Mystère des Ghénas
Auteur : Amélie Haurhay
Autoédition (Librinova)
Genre : Fantastique
Sortie : 18 Novembre 2016
Pages : 142
Prix : Numérique






SERVICE PRESSE





Résumé : Au cœur de la forêt, un village abrite le peuple des Ghénas.
Ceux-ci vivent sans contact avec le monde extérieur et en totale harmonie avec la nature environnante.
C’est dans cette communauté que vit Azur, une jeune fille de quinze ans dont la curiosité est à toute épreuve.
Pour mieux comprendre le monde qui l’entoure, elle pose beaucoup de questions… quitte à être rejetée par les anciens du village. Alors, elle trouve parfois refuge dans la forêt, son havre de paix.
C’est là qu’elle fait la rencontre d’un mystérieux inconnu, Oraé.  Intrigués l’un par l’autre, ils ont pourtant du mal à établir le dialogue…
Pourquoi ne parviennent-ils pas à communiquer ? Quel mystère entoure le village des Ghénas ?
Oraé va tout faire pour le découvrir, ouvrant à Azur de nouveaux horizons...





Avis : Pour commencer, un grand merci à Amélie Haurhay pour la proposition et l'envoi de son roman numérique. Je tiens également à m'excuser pour mon retard de lecture (et donc de cette chronique).

Nous faisons, ici, la rencontre d'Azur, une jeune fille de 15 ans, à la fois curieuse et craintive, ainsi que d'Oraé, un jeune homme bien mystérieux, orphelin et débrouillard.
C'est donc un mélange de roman jeunesse, de magie et de romance toute mignonne ou nos deux jeunes protagonistes apprennent à s'apprivoiser.

L'autrice a su me plongé directement dans son univers et c'était merveilleux. Les paysages et les très bonnes descriptions d'Amélie ont su me faire voyager dès les premières lignes.

Une écriture douce, poétique, fluide, qui nous entraine en douceur au côté de personnages touchants et très attachants. On se laisse porter par les mots et nous ne voyons pas la fin arriver tant le récit est addictif.

Je ne dirais qu'une chose maintenant, foncez découvrir cette histoire.. Que vous soyez grands ou petits, c'est un récit qui vous fera tous voyager.






Note : ★★★★★