lundi 15 mai 2017

L'Attelage, qu'est-ce que c'est ?


Bannière réalisée par "Les Travaux de Manue"

Bonjour à tous,
 
 
Vous l'avez sans doute vu sur Twitter, il y a quelques temps j'ai posé un petit sondage sur ce réseau demandant si un article complet sur l'Attelage vous intéresserait ; j'ai donc eu 41 réponses soit 80% de positif pour 20% de négatif.
 
Voici donc le fameux article en question.
 
 
 
 
*****


Pour commencer, qu'est-ce que l'Attelage ?

L'Attelage est un regroupement de jeunes auteurs indépendants partageant leurs écrits sur une seule et même plateforme à la manière de Wattpad, que vous connaissez sans doute mieux. Ce n'est pourtant pas une pâle copie de cette application puisqu'il est plutôt question de lecture sous abonnement (mensuel ou annuel) où les Attelés nous proposent un contenu de qualité autour d'écrits SFFF !

Pour les auteurs, c'est également une source d'entraide inestimable puisque tout le monde participe à l'élaboration des récits.





Qui sont les auteurs de l'Attelage ?

Les auteurs se divisent en deux meutes (une troisième est en préparation pour la nouvelle version du site qui sera disponible dans quelques temps), la meute alpha, dirigée par Maxime et la meute upsilon, dirigée par Gabriel.

La Meute Alpha se compose de 5 auteurs co-fondateur du projet : Maxime Duranté, Marion Roudaut, Karole Schifferling, Julien Willig et Antoine Bombrun.

La Meute Upsilon, Gabriel Huguin, Amaëlle Olivier et Joan Delaney

J'ai eu la chance de pouvoir réaliser l'interview de Maxime que vous pouvez retrouver ici, celle d'Amaëlle ici, celle d'Antoine sera en ligne le 17 Octobre.




Maxime, comment as-tu trouvé les auteurs actuels de l'Attelage ?

Maxime : J’ai contacté et recruté personnellement les premiers membres, dont la majorité venait effectivement de Wattpad, mais il y a tellement de gens souhaitant être publiés pour des raisons… « variablement valables », que trouver des candidats n’est plus le problème principal. Vous écrivez « cherche auteur » sur un bout de papier, et une flopée d’oiseaux curieux va immédiatement s’en saisir.

Si j’avais le temps, je continuerais de recruter les futurs Attelés moi-même, en les repérant sur des plateformes de publication en ligne et en observant leurs réactions aux critiques, à mes arguments, etc. – c’est le seul moyen pour s’assurer des qualités d’une personne, très sincèrement. Malheureusement, ce n’est plus possible sans manipuler la trame de la réalité pour me dédoubler, et on est revenu à quelque chose de beaucoup plus classique : des annonces auxquelles il faut répondre avec un genre de CV + lettre de motivation…

Ça n’a fait que déplacer l’effort de recrutement de l’amont à l’aval, puisqu’il faut désormais trier les candidatures et mettre en place un système complexe de « gestation » afin de former les futures meutes. Mais je n’ai pas trouvé mieux pour « automatiser » le processus, jusqu’à présent.




Quels sont les critères pour faire partie de l'Attelage ?

Maxime : Les critères pour devenir Attelé sont autrement plus variés et exigeants que ce qui est demandé à un auteur « traditionnel », pour la simple et limpide raison que nous recrutons une personne, et pas un texte.

Il faut bien se mettre en tête qu’une maison d’édition n’en a plus ou moins rien à carrer de l’auteur en tant que personne ; ce qu’elle souhaite acquérir, c’est un droit d’exploitation, un manuscrit grâce auquel elle va s’enrichir. Le dialogue et la coopération restent des préoccupations très secondaires parce que l’auteur n’a pas son mot à dire quant à la politique de son éditeur – et il n’en a certainement rien à carrer lui non plus : c’est dans la nature de leur relation.

L’Attelage recrute des collaborateurs, et à ce titre, nous avons une liste de critères aussi longue que n’importe quel descriptif de poste ; écrire n’est que le prérequis le plus essentiel et n’est absolument pas suffisant. On peut même recruter quelqu’un qui n’a pas encore fini de livre, sous réserve que le potentiel soit là.

Pour résumer le truc assez grossièrement et éviter de copier/coller notre ancienne offre de recrutement, l’Attelé doit être disposé au travail en équipe, à la pluridisciplinarité, à l’autonomie, à la découverte de nouveaux outils. L’organisation étant la clef de voûte pour n’importe quel rassemblement, nous privilégierons toujours des personnes capables de s’insérer dans un dispositif et tenant leurs engagements. Ce profil est pour le moins « atypique » et aux antipodes de nombreux écrivains plus « marginaux ». Ou qui se complaisent à se comporter comme tels.

Nous n’encourageons pas la Bohème.




Chers Attelés, qu'est-ce qui vous a tout de suite intrigué dans ce système ?
 
Gabriel : Pour ma part, je ne connaissais pas l'Attelage avant que Maxime vienne m'en parler sur Wattpad. Le projet m'a plu parce qu'il proposait une expérience humaine, un cadre sérieux qui colle avec mes propres besoins : le retour des lecteurs, le conseil d'autres auteurs et indéniablement l'aspect communautaire.

Solène (en tant qu'ex membre de la meute Upsilon) : L'Attelage est une belle opportunité pour grandir en tant qu'écrivain. Les avis et critiques constructives des lecteurs, ainsi que des autres attelés, permettent de prendre un recul certain sur ses textes et d'améliorer à la fois son style et la cohérence de son histoire. Sans parler des discussions passionnées avec les upsilon, sur n'importe quel sujet, qui rendent le quotidien encore plus loufoque !

Marion : J’ai fondé L’Attelage avec la volonté de prouver au monde de l’édition qu’il n’existe pas qu’une façon de réussir, à savoir « écriture/envoi de manuscrit à une maison d’édition/publication » ; modèle qui, en plus, est loin d’être le plus équitable pour l’auteur, puisque celui-ci  touche une rémunération trop infime pour être décemment qualifiée comme telle. Il y a un vrai combat à mener pour revaloriser le travail de l’écrivain. L’Attelage, c’est l’opportunité de mener ce combat avec mes amis Attelés, tout en affinant mon style grâce à leur remarques constantes et grâce aux retours des lecteurs qui ont bien compris notre volonté d’être sur un pied d’égalité avec eux, d’être dans le dialogue et dans le partage, tout simplement.

Amaëlle : Le projet communautaire de l'Attelage me plait : de jeunes auteurs qui s'unissent, s'investissent dans la correction pour proposer des romans de qualité et préfèrent l'effet de masse créé par le groupe à la production à la chaîne, ça me parle.

Joan : Deux grandes raisons ont motivé mon intégration à l'Attelage : le fait qu'il s'agisse d'un projet qui se démarque des démarches d'édition classiques et mette en avant le lien auteur-lecteur autant que possible, et la perspective de travailler constamment au sein d'un groupe d'auteurs, avec des échanges très riches, pour permettre d'aboutir à une version perfectionnée de nos textes.

Antoine : J'ai découvert l'Attelage peu après avoir mis les pieds sur Wattpad. J'étais atterré du niveau des productions que je trouvais là bas, et comblé quand on m'a indiqué les Serres du griffon, de notre grand Lead Maxime. J'ai donc fouiné, découvert le projet de création de l'Attelage.
Ce qui m'a tout de suite intéressé, ça a été la volonté de produire de la qualité, avec l'organisation en meutes. D'autres communautés prônent cette relecture par les pairs, mais pas au niveau des œuvres longues, comme le permet aisément l'Attelage grâce à la publication chapitre par chapitre.
Ensuite, il y a l'indépendance de l'Attelage vis à vis des maisons d'édition qui m'a attiré. Cela permet une grande liberté dans l'écriture, mais aussi permet la création d'un circuit court, voire direct, entre producteur (les Attelés) et consommateur (nos chers Mushers).
En bref, je me contenterai de trois mots. L'Attelage : liberté, qualité, équité !


Karole : L’Attelage, c’était pour moi l’occasion de repartir sur de bonnes bases. Comme pas mal d’attelés, j’ai commencé par Wattpad (avec un roman achevé, et un deuxième dans son dernier tournant). J’adorais la plateforme, la proximité auteurs-lecteurs.Toutefois, j’avais aussi besoin de corrections, de davantage d’avis complets, francs… En fait, j’avais besoin de vraies critiques. Les « génial, continue ! » me boostaient peut-être. Cependant, ils ne me permettaient pas de m’améliorer. Mes tics de langage passaient à la trappe, les répétitions s’accumulaient, et les horreurs stylistiques avec. Mais, quand on produit beaucoup sans que nos problèmes soient pointés du doigt, je suppose que c’est inévitable. On répète les mêmes erreurs. On tombe dans des facilités, parce que tout ce qui importe, c’est « vite, la suite ! ».

Avancer avec les auteurs de ma meute, c’est extra. On travaille tous les cinq sur des univers bien différents, les points forts des uns sont les points faibles des autres, et ça fait notre force. On est complémentaires. Grâce à eux, j’ai compris ce qu’il me fallait revoir. On s’entraide, on se motive, et on progresse ensemble. Tout cela, au sein d’une communauté qui nous pousse toujours plus loin, et pour qui on veut toujours faire mieux.

Julien : L’Attelage a été, en tant qu’auteur, ce qui restera, je pense, la meilleure chance de ma vie. Je débutais quand Maxime m’a proposé de les rejoindre ; c’était au tout début. J’ignorais encore beaucoup des difficultés qu’éprouvaient les écrivains pour se faire lire, critiquer, corriger et publier. Ce serait donc un euphémisme de dire que cette proposition est tombée au bon moment.
J’ai donc intégré l’Attelage lors de sa genèse, lorsque fut fondée la meute Alpha et que notre premier site n’avait que ses fondations. Le titre de Rookie, pour l’auteur nouveau-né que j’étais, est révélateur de tous les progrès qu’une expérience d’écriture dans un groupe soudé et impliqué peut provoquer. Grâce aux avis poussés de mes frères et sœurs de plume, j’ai pu – en toute objectivité – acquérir un niveau que je n’aurais jamais soupçonné alors.
Il est clair que je n’aurais jamais eu ma place dans une maison d’édition classique. Et, maintenant, je n’en veux pas. Bénéficier du retour des autres Attelés, et surtout des lecteurs qui nous suivent, est aussi plaisant que constructif. Sans parler des contributeurs, qui nous régalent toujours autant et qui nous surprennent toujours plus !
 
 


 Les écrits disponibles ?




Meute AlphaMeute Upsilon
MaximeLes Serres du Griffon 
MarionLes Prétendants 
KaroleLes Héritiers / La Mécanique du Temps 
Julien L'Immortelle / Ocrit 
AntoineLes Traqueurs / Chroniques du Vieux Moulin 1 et 2 
Gabriel Daehra
Amaëlle Caelestia Mundi
Joan L'Arbre de Feu
   
   


Vous l'avez sans doute vu via le post Facebook de l'Attelage mais les auteurs Michael et Solène ont décidé de quitter le projet. La meute Upsilon est déjà sur la piste d'auteurs remplaçants.

Suite à ce "problème", Maxime a prit la décision de changer une petite chose pour la V2 puisque, comme vous avez pu le voir dans son post, l'Attelage a un engagement envers ses lecteurs (Mushers) qui s'abonnent financièrement pour un nombre de lectures possibles définis.
Maintenant les Attelés s'engageront, par contrat écrit, à finir chaque œuvre commencée sur le site ce qui permettra aux lecteurs d'éviter la frustration de voir partir l'auteur et de ne pas lire la fin de l'histoire à laquelle ils ont prit part.




Quel est le degré de publication des chapitres ?

Maxime : Pour le moment, nous évitons que les sorties se chevauchent sur une même date… parce que le calendrier du site n’est pas capable d’en afficher correctement plus d’une à la fois x) Ceci étant, cette limitation technique a peut-être été bénéfique, puisqu’elle a encouragé les Attelés à étaler les publications sur le mois, et nous allons probablement essayer de poursuivre dans cette politique pour éviter les « traversées du désert ». Le délire un peu fou que je voulais concrétiser, au tout début, était de finir par avoir une sortie par jour. T’imagines ? Trente-et-un chapitres par mois, soit l’équivalent d’un gros roman.

Les Attelés doivent publier un chapitre chaque mois, mais certains parmi les plus productifs montent à deux, voire trois suivant la longueur desdits chapitres, l’avance qu’ils ont pu prendre pendant leurs vacances, etc… Concernant les Attelés courant après plusieurs histoires, on s’efforce de demander une continuation régulière pour toutes, mais ce n’est pas toujours évident, « créativement parlant ».




Mushers et Contributeurs ?

L'attelage n'est pas qu'un regroupement d'auteurs, Mushers et Contributeurs font également parti de cette grande famille.


Maxime : Les Mushers sont ce pour quoi nous avons fondé l’Attelage : il s’agit de la communauté de lecteurs qui croient suffisamment dans le projet pour s’être abonnés en dépit des faiblesses évidentes de la V1 (mercii). Les Mushers participent directement à l’Attelage en nous donnant leur avis sur… à peu près tout, des textes aux actions que nous souhaitons mener. C’est vraiment très important pour nous de maintenir un contact constant avec notre lectorat car nous écrivons pour eux – quel parallélisme de construction impressionnant –, et nous les tenons au courant de tout ce que nous faisons.

Les contributeurs sont des créatifs, principalement des femmes donc je vais passer au féminin pour le reste de mon explication. Ces créatives, disais-je, ont été sensibles à notre démarche et nous aident à faire avancer l’Attelage en inscrivant certaines de leurs productions dans les univers des romans proposés. Nous allons d’ailleurs renforcer notre partenariat avec elles grâce à la V2, qui hébergera une galerie, mais aussi une boutique où vous pourrez vous procurer des produits dérivés portant leurs illustrations.

Notre ambition à long terme est d’offrir une rémunération compétitive aux contributrices pour toutes les commandes que nous passons – en l’état actuel, nous nous en remettons presque intégralement à leur envie de réaliser des fanarts pour étoffer les romans attelés. L’idée est donc aussi d’améliorer les conditions de travail des métiers créatifs étroitement liés à l’écriture.




Voici donc quelques illustrations de leur travail ainsi que le lien vers leur page et/ou Instagram pour plus d'œuvres. (Merci à eux pour l'autorisation de partage concernant quelques dessins)

 Freya 
 Naraxir 
 Mikonow 
 Woomai 
 Alvaro 
 Nayala 
 Vizou 
 Manue 

Alvaro

 
Alvaro

Pauline
Pauline
 


 
 
Naraxir

 
Naraxir


Mikonow
Mikonow
 



Comme vous pouvez le voir, ce sont vraiment de superbes dessins !!




Comment j'ai découvert l'Attelage ?

Question difficile pour la mémoire de poisson rouge que je peux avoir mais on va faire avec ^^

Disons que j'ai vu passé le twitter de l'Attelage à une certaine période et je suis venue sur le site par curiosité. Ce n'est pourtant pas à ce moment que j'ai pris la décision de me créer un compte, pourquoi ? A vrai dire, je ne sais pas trop. Au début c'était du genre « je bosse donc je le ferais plus tard » puis au final, le « plus tard » s'est transformé en plusieurs mois d'attente. C'est d'ailleurs en voyant la qualité des écrits que j'ai amèrement regretté mon retard d'inscription.

C'est suite à une proposition d'interview pour les Attelés que je me suis inscrite pour ensuite en devenir partenaire (je les remercie d'ailleurs énormément pour cette proposition!)

 

Les livres déjà lus ?

Les Serres du Griffon (En pause)
Quatre excellents premiers chapitres et je dois dire que je suis impatiente de voir où Maxime veut nous emmener dans cette histoire !

LesTraqueurs (Terminé)
Une dark-fantasy que j'ai adorée. D'ailleurs, vous pouvez lire ma chronique juste ici : Chronique
 
Le Livre du Destin, Tome 1 - Partie 1 - Partie 2 (Terminé)
Chronique en ligne sur le blog, je dois dire que c'est un univers très addictif que nous propose ici Marion et j'ai vraiment hâte de voir où elle va dans les tomes suivants !

Pyro (En cours)
Comme vous avez pu le voir plus haut, cette histoire ne sera bientôt plus disponible et, personnellement, j'ai lu tout ce qui était en ligne et j'ai beaucoup aimé !

Les Héritiers (En cours)
J'ai lu tout ce qui était disponible, pour le moment, sur le site et c'est une lecture fluide et très addictive alors je recommande fortement !

Ocrit (En cours)
En cours de lecture et je dois dire que je suis totalement sous le charme, c'est super addictif!

Daehra (En cours)
Une lecture totalement addictive !

Le Livre du Destin, Tome 2 (En cours)




 



Mis à part le site et les réseaux, vous pouvez également discuter avec les Attelés, tout comme avec les Mushers, Contributeurs et autres lecteurs via le Discord de l'Attelage qui est ouvert et disponible pour tous.




 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire