mardi 19 avril 2016

[Chronique] Carnets Noirs - Stephen King


Titre : Carnets Noirs
"Tome 2"
Auteur : Stephen King
Editions : Albin Michel
Service Presse
Pages : 428
Sortie : 2 Mars 2016
Prix : 22.50€




Résumé : En prenant sa retraite, John Rothstein a plongé dans le désespoir les millions de lecteurs des aventures de Jimmy Gold. Rendu fou de rage par la disparition de son héros favori, Morris Bellamy assassine le vieil écrivain pour s'emparer de sa fortune, mais surtout, de ses précieux carnets de notes. Le bonheur dans le crime ? C'est compter sans les mauvais tours du destin... et la perspicacité du détective Bill Hodges.




Avis : Tout d'abord, je souhaite remercier les éditions Albin Michel pour l'envoie de ce SP qui est un grand coup de coeur.

A savoir que ce n'est pas grave si vous n'avez pas lu "Mr Mercedes" car les "Carnets Noirs" ne sont pas une suite, simplement un nouveau roman. Nous y retrouvons, certes, certains personnages mais l'auteur nous fait comprendre qui est qui, qui fait quoi, qui vient d'où, pourquoi ci, pourquoi ça ... Donc, pas de panique!!

C'est un roman basé sur l'obsession et le fanatisme, un peu comme "Misery" ; pourtant, pas d'inquiétude à avoir, "Carnets Noirs" n'est pas un "reboot" de celui-ci, ils abordent tout deux un thème similaire mais de deux manières totalement différentes. Ici, nous ne sommes pas dans un huit-clos comme dans "Misery", nous sommes dans une chasse à l'homme ; avec des raisons similaires, certes, comme l'amour inconditionnel pour un auteur.
C'est quelque chose qui nous fait tilt, à nous, amoureux de littérature, cette envie de tout lire de notre auteur favori, de ne jamais vouloir nous séparer de nos précieux/livres.

Nous y retrouvons Bell Hodges, ce est plaisant car j'ai beaucoup aimé ce personnage, ainsi que Morris Bellamy d'ailleurs.

Une intrigue bien menée, addictive et prenante. L'auteur nous plonge dans son univers dès les premiers mots, il prend le temps de tout mettre en place et c'est plaisant. Le roman est construit en trois parties : avant, pendant et après, sachant que le après est une sorte de gros prologue qui nous met en appétit pour le troisième et dernier tome. L'avant et le pendant sont vraiment dans l'intrigue et nous emporte rapidement du début à la fin. Dans la première partie, nous avons une alternance des années  alors que dans la seconde partie, c'est plutôt un changement de points de vue. D'ailleurs j'aime beaucoup ce principe car on en apprend toujours plus sur l'intrigue et la totalité des protagonistes.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire