samedi 22 juillet 2017

[Chronique] Entre vous et moi - Mandy Fabret





Titre : Entre vous et moi
Tome : 1
Le cabinet des confidences inattendues
Auteur : Mandy Fabret
Autoédition (Librinova)
Sortie : 14 Novembre 2016
Pages : 188
Prix : Numérique - Papier





SERVICE PRESSE





Résumé : Samantha, thérapeute à l’imagination débordante, vous raconte ses jeunes années passées à écouter une patientèle farfelue.
De la princesse mal mariée au pirate narcissique en passant par un fantôme sans gêne et un immortel dépressif, elle revient sur des confidences totalement inattendues.
Mêlant aventure, amour, histoire et surtout humour, les récits s’entrelacent et s’enchaînent à vive allure.
Vertige et curiosité assurés.  





Avis : Pour commencer, un grand merci à Mandy Fabret pour la proposition et l'envoi de son roman numérique. Je tiens également à m'excuser pour le retard de lecture et donc de cette chronique.

Nous faisons ici la rencontre de Samantha, une jeune femme moderne, thérapeute et dont les patients sont tous uniques à leur manière.

C'est une lecture agréable, dynamique, qui nous entraine au côté de protagonistes dont les histoires sont plus frappadingues les unes que les autres. C'est fun et vraiment une très bonne lecture.

Une plume douce, légère et fluide, une lecture sans prise de tête et je recommande chaudement !





Note : ★★★★☆

[Interviews] Serge Robert




Bonjour à tous,

On se retrouve pour une nouvelle interview et c'est Serge Robert qui nous rejoint sur le blog.





*****


Bonjour Serge et bienvenue sur Amabooksaddict,






1- Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis Francilien et je vis en Suisse alémanique depuis 2001. J’exerce mon métier de chimiste dans le centre de recherche aquatique de la confédération helvétique, plus spécifiquement dans la biogéochimie, science regroupant la biologie, la géologie et la chimie. Mes centres d’intérêts sont nombreux, je les explore à travers l’organisation évènementielle au sein de l’association Franco Luzern, que j’ai créée il y a 5 ans.

 

 

2- Depuis quel âge écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire la première fois ?

J’ai commencé mon premier roman il y a dix ans, c’est à ce moment seulement que j’ai débuté dans l’écriture. J’avais déjà fait quelques tentatives… que j’avais laissées de côté. C’est lors d’un long voyage sur plusieurs continents que j’ai été le témoin, en Malaisie, d’une histoire de mafia locale. Je tenais le point de départ, mon imagination, le voyage et plusieurs années d’écriture ont fait le reste. J’ai l’habitude de dire que l’écriture m’a servi de thérapie, alors que j’ignorais en avoir besoin.

 

 

3- Pouvez-vous nous parler de votre parcours concernant la publication de votre roman ?

Initialement, mon roman n’était pas destiné à la publication. Au fil des ans, quelques amis ont investi du temps pour la relecture et pour les corrections. J’ai donc pensé que je devais – au moins pour eux –  chercher un éditeur. La première tentative auprès d’une quinzaine de maisons d’éditions fut un échec. Le ciblage n’était pas judicieux et le texte encore imparfait. C’est l’éditeur suisse, Bernard Campiche, qui m’a mis sur la bonne piste. Il a eu la gentillesse de m’orienter vers l’association française l’oie plate, qui édite l’annuaire des éditeurs : l’Audace, que je recommande à tous.

J’ai travaillé mon texte une fois de plus, puis j’ai envoyé une seconde série de manuscrits. Michel Siegwart, des éditions Gunten, sous le charme des aventures trépidantes de Sonya et Didier, a décidé de me publier.

 

 

4- D'où viennent vos idées pour l'écriture ?

Mes idées viennent du monde qui m’entoure, je n’ai aucune difficulté à en trouver. Mon activité de président de Franco Luzern me permet de côtoyer de nombreuses personnes, je me déplace également facilement pour un concert, un festival de films… tout ceci nourrit une partie de mon imaginaire. Didier d’Orville, le héros de « Ah ! Si Isokelekel était resté sur son île… » s’adonne à la plongée sous-marine, il est également photographe. Je suis moi-même guide de plongée et j’ai pratiqué – dans une autre vie – la photographie de mariage, trois saisons durant. J’aime beaucoup le cinéma et la bande dessinée qui ont grandement influencé le rythme de mon premier roman.

Pour moi, le travail difficile est celui de l’écriture. Pour « Ah ! Si Isokelekel… », j’ai probablement repris certains passages trente ou quarante fois.

 

 

5- En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre roman ?

Tout commence à Sipadan, une île paradisiaque de Bornéo, avec la rencontre entre Sonya et Didier, fervents amateurs de plongée sous-marine. Lors d’une sortie en groupe, une des plongeuses disparaît, précipitant ainsi les évènements et mettant provisoirement fin à l’idylle naissante. Alors que Sonya retourne en Suisse, Didier rejoint son ami John à Kuala Lumpur. John est recherché par la mafia locale suite à des dettes de jeu, ce qui les contraint tous deux à fuir. C’est en Micronésie, leur nouvelle escale, qu’ils vont découvrir, non pas un refuge, mais l’entrée d’un monde mystérieux dans lequel ils se retrouvent prisonniers...

 

 

6- Avez-vous d'autres projets à venir ?

J’ai déjà entamé mon second roman. Je laisse pour le moment Utopia, le monde fantastique que je décris, de côté, pour travailler sur une suite. On retrouvera Sonya Weber et Didier d’Orville huit mois plus tard. Il s’agira toujours d’un roman d’aventure avec une connotation « polar » très forte, même si les policiers en seront plutôt absents.

Dans ce deuxième opus, plusieurs histoires se dérouleront en parallèle à Lucerne, au cœur de la Suisse centrale… mais je n’en dis pas plus.

J’espère qu’il sera publié en hiver 2018.





7- Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

J’ai fait une longue pause dans ma vie professionnelle, et j’en ai profité pour développer l’histoire et peaufiner l’écriture. J'écrivais le matin, à partir 7 ou 8 heures, suivait une grande pause dans l’après-midi, puis je reprenais l’écriture du début de la soirée jusqu'au coucher.

Pour ce second roman, il faudra concilier l’écriture avec mes différentes activités. J’ai donc écris un plan très précis, comme pour un scénario. À ce jour, j’ai une cinquantaine de scènes que je développe au fur et à mesure. Ainsi, je n’ai pas besoin de m’immerger une demie journée dans l’histoire, si j’ai une heure devant moi, cela me suffit.

 

*****
 
L'interview touche à sa fin, merci Serge pour votre participation.
 
Vous pouvez retrouver l'auteur sur Facebook et dans l'onglet Contact. Son roman est disponible sur Amazon, en librairie, à la FNAC et chez l'éditeur

Chronique




jeudi 20 juillet 2017

[Chronique] Le Mystère des Ghénas - Amélie Haurhay

Littérature de l'Imaginaire




Titre : Le Mystère des Ghénas
Auteur : Amélie Haurhay
Autoédition (Librinova)
Genre : Fantastique
Sortie : 18 Novembre 2016
Pages : 142
Prix : Numérique






SERVICE PRESSE





Résumé : Au cœur de la forêt, un village abrite le peuple des Ghénas.
Ceux-ci vivent sans contact avec le monde extérieur et en totale harmonie avec la nature environnante.
C’est dans cette communauté que vit Azur, une jeune fille de quinze ans dont la curiosité est à toute épreuve.
Pour mieux comprendre le monde qui l’entoure, elle pose beaucoup de questions… quitte à être rejetée par les anciens du village. Alors, elle trouve parfois refuge dans la forêt, son havre de paix.
C’est là qu’elle fait la rencontre d’un mystérieux inconnu, Oraé.  Intrigués l’un par l’autre, ils ont pourtant du mal à établir le dialogue…
Pourquoi ne parviennent-ils pas à communiquer ? Quel mystère entoure le village des Ghénas ?
Oraé va tout faire pour le découvrir, ouvrant à Azur de nouveaux horizons...





Avis : Pour commencer, un grand merci à Amélie Haurhay pour la proposition et l'envoi de son roman numérique. Je tiens également à m'excuser pour mon retard de lecture (et donc de cette chronique).

Nous faisons, ici, la rencontre d'Azur, une jeune fille de 15 ans, à la fois curieuse et craintive, ainsi que d'Oraé, un jeune homme bien mystérieux, orphelin et débrouillard.
C'est donc un mélange de roman jeunesse, de magie et de romance toute mignonne ou nos deux jeunes protagonistes apprennent à s'apprivoiser.

L'autrice a su me plongé directement dans son univers et c'était merveilleux. Les paysages et les très bonnes descriptions d'Amélie ont su me faire voyager dès les premières lignes.

Une écriture douce, poétique, fluide, qui nous entraine en douceur au côté de personnages touchants et très attachants. On se laisse porter par les mots et nous ne voyons pas la fin arriver tant le récit est addictif.

Je ne dirais qu'une chose maintenant, foncez découvrir cette histoire.. Que vous soyez grands ou petits, c'est un récit qui vous fera tous voyager.






Note : ★★★★★




[Throwback Thursday Livresque] Tatouage (un livre avec un personnage tatoué)






On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel article concernant le rendez-vous "Throwback Thursday Livresque" de Bettie Rose Books.

Pour ceux qui ne connaissent toujours pas, voici ce qu'elle en dit : "Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine je fixerai un thème et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !"

Je ne sais pas vous mais moi, j'aime beaucoup ce principe et c'est avec joie que j'ai décidé de le prendre sur le blog au début du mois!


Tatouage
(Un livre avec un personnage tatoué)




All of You - Christina Lee

ELLE : Avery, indépendante, forte de caractère et étudiante infirmière se contente d’aventures passagères et ne cherche aucune relation sérieuse car elle ne fait pas confiance aux hommes.

LUI : Bennett, irrésistible, tatoué, étudiant en arts et vierge par choix, se réserve pour la femme de sa vie pour ne pas souffrir ni jouer avec le coeur des filles.

EUX : Avery et Bennett sont les deux revers d’une même médaille. Leurs histoires personnelles se ressemblent autant que leurs comportements s’opposent. Mais une rencontre et une attirance immédiate feront basculer leurs certitudes. Face au désir et aux sentiments, combien de temps résisteront leurs règles de vie ?

Ce livre a été l'un de mes plus gros coups de cœur romance.

Les protagonistes sont tout deux tatoués, ils n'en sont pas recouverts mais chaque tatouage a une profonde signification pour le personnage et c'est l'une des choses qui m'a le plus marqué.
Puis bon, je suis tombée amoureuse de Bennett à la seconde ou je les vu, même chose pour Avery!

Une romance que je recommande mille fois.


[Interviews] Marie Havard



Bonjour à tous,
 
On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview et c'est la charmante Marie Havard que nous accueillons sur le blog.
 
 
 
*****
 
Bonjour Marie et bienvenue sur Amabooksaddict,





1. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
 
Bonjour ! Je suis Marie Havard, 34 ans, et je publie depuis 10 ans en auto-audition.

Au départ, je n'étais présente que sur TheBookEdition, de façon anecdotique, avec mon premier roman "les Voyageurs Parfaits", et puis j'ai ouvert mon blog il y a deux ans pour concrétiser cette envie d'écrire qui s'est révélée être importante pour moi et j'ai commencé à me référencer sur plusieurs plateformes (Amazon, IggyBook etc...).

J'écris des romans psychologiques réalistes, dans lesquels intervient toujours à un moment donné un peu de fantastique, de façon à surprendre le lecteur. J'ai toujours aimé le style de Stephen King, qui fait entrer du fantastique dans le quotidien, même si mes livres n'ont pas ce côté "thriller" ou "horreur".




 
2. Depuis quel âge écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire la première fois ?

J'ai toujours tenu un carnet intime, enfin, depuis que j'ai 10 ans environ. Et depuis petite, j'adore écrire des histoires. Il me semble qu'au début c'est à l'école, dans les classes de rédaction, que je me suis épanouie, et qu'ensuite, en rentrant à la maison, j'ai voulu continuer dans cette voie. Je lisais beaucoup aussi, et j'ai l'impression que plus on lit, plus on a envie d'écrire à son tour.

Ma première histoire, je l'ai écrite à 11 ans : Les aventures de Jennifer. Le texte (court!) racontait les aventures rocambolesques d'une petite fille australienne orpheline. Je ne me souviens plus de ce qui m'a poussé à l'écrire... Mon imagination certainement !




 
3. Pourquoi publier en autoédition ?

Dès le départ, l'édition classique m'est parue inabordable. Un ami de la famille publiait de petits textes sur des feuilles de papier, qu'il accrochait ensuite à ses volets ouverts pour que les personnes de passage dans la rue puissent les lire. Je pense que son idée m'a orientée vers l'auto-édition : pas besoin d'être "validée" par une maison d'édition pour être lue par d'autres ! Et puis, l'auto-édition, c'est aussi le plaisir d'imprimer son livre et de l'avoir concrètement dans les mains pour le diffuser à ses proches, c'est le plaisir de créer soi-même sa couverture, ce côté artisanal de faire tout de A à Z, que j'aime beaucoup. C'est une fierté d'être indépendant.





4. D'où viennent vos idées pour l'écriture ?

Je m'inspire beaucoup des rencontres et des voyages. Un rien va me donner des idées - une personne, un lieu...-  que je mets ensuite longtemps à concrétiser en texte. J'ai donc beaucoup de notes, par ci, par là, avec des idées qui me viennent, sur des feuilles volantes. Les idées peuvent aussi venir de sensations que j'ai eues, d'expériences vécues ou de lieux visités.

Par exemple, pour Les Voyageurs Parfaits, je me suis inspirée de personnes rencontrées (un colombien, une japonaise, une amie française...) et j'ai transposé l'histoire dans un lieu que j'appréciais (l'Ecosse) afin d'en faire un roman initiatique fait de bonds entre les vies entremêlées de ces trois personnes.

Pour Les Larmes du Lac, je voulais avant tout rendre hommage à la ville de St Andrews (Ecosse) dans laquelle j'ai vécu un an, et écrire sur un sujet qui me tenait à cœur : la perte d'un enfant. Dans le livre, pas mal de personnages qu'on rencontre sont des transpositions de personnes que j'ai rencontrées.




 
5. En quelques mots, pouvez-vous nous présenter vos romans ?

Les Voyageurs Parfaits (2010) est un roman initiatique présentant les récits entremêlés de trois personnages qui cherchent leur chemin dans la vie. Le premier est un japonais, accro aux jeux vidéos, qui va apprendre à aimer la vie réelle, le second est un colombien qui s'interroge sur son identité, ses origines, et le troisième est une étudiante qui hésite sur ce qu'elle va faire après ses études. Dans ce texte je voulais présenter la vie quotidienne comme un voyage, dans le temps (les origines de l'identité), l'espace (le voyage dans plusieurs pays) et l'esprit (via les rêves et les pensées).

Les Larmes du Lac (2015) est un drame psychologique situé en Ecosse. Anne est malheureuse suite à la perte de son bébé alors elle quitte tout pour refaire sa vie à St Andrews. Elle s'installe en collocation dans une maison au bord d'un lac, qui va vite se révéler être pleine de mystères. Plus Anne mène son enquête sur l'histoire de la ville et celle de la maison, plus l'intrigue s'épaissit, plus des événements étranges arrivent. Anne cherche à résoudre l'énigme de cette maison et du lac, mais ce n'est pas sans conséquence sur sa santé mentale et l'Histoire avec un grand H rejoint son histoire personnelle...
Ce roman fait la part belle aux éléments historiques réels qui se sont passés dans la ville de St Andrews, dans une ambiance énigmatique, où les disparus refont surface.
 




 
6. Avez-vous d'autres projets à venir ?

Oui, j'ai des tas d'idées en cours, mais je souhaite avant tout finir ce recueil de nouvelles qui me tient à cœur, dans lequel j'intègrerai La femme sans visage et Le Troisième sumo. J'aimerais que chaque nouvelle se passe dans un pays que j'ai visité, afin de faire voyager le lecteur.
Et ensuite, je souhaiterais commencer un troisième roman...
Mais en parallèle, je dois mener le côté promotion de mes livres déjà sortis, continuer les dédicaces et les rendez-vous auprès des lecteurs. Il y a toujours quelque chose à faire !
Un projet que j'aimerais également mener est celui de la traduction en anglais de mon livre Les Larmes du Lac.




 
7. Avez-vous un rituel particulier avant - pendant - après l'écriture d'un roman ?

Pas vraiment de rituel... 
 
Avant l'écriture, je trépigne d'impatience, mes idées sont désorganisées et j'ai des tas de feuilles volantes partout. je suis un peu stressée, car je vois le temps qui passe...
 
Pendant l'écriture, j'ai besoin d'être au calme et bien installée, pour me concentrer. On m'a souvent dit que je souriais en écrivant, c'est parce que je me régale. J'aime être sur la table à manger du salon et regarder mon jardin à travers la vitre.

Après l'écriture, je ressens une grande joie pour ce que j'ai accompli. Souvent, j'ai hâte de faire lire le texte à mes proches, mais eux ne sont pas si pressés car ils ont d'autres choses à lire ou à faire
 



 
8. Pour finir, un dernier mot ?

Merci beaucoup pour cette interview et bravo pour tout ce que vous faites !






*****
 
L'interview touche à sa fin, merci Marie et à très vite.
 
Vous pouvez retrouver l'auteure sur Facebook, Twitter, Instagram, son Blog et Iggybook ; ses romans sont disponibles sur Amazon, The Book Edition (Les Larmes du Lac - Les Voyageurs Parfaits), Fnac, Kobo, Google Play, Epagine.



mercredi 19 juillet 2017

[Top Ten Tuesday] 10 blogs/chaines que j'aime suivre

Hello,

On se retrouve aujourd'hui pour un nouveau Top Ten Tuesday et le thème du jour est "Vos 10 marques-pages préférés ! (ok celui-là est plus général, mais il fait parti de la littérature)".
Je ne suis pas forcément marque-page, je peux mettre de tout pour marquer la page d'un livre (un ticket de caisse, un ticket de métro parisien qui me reste en poche, par moment, il m'arrive même de mettre mon portable alors bon ^^') du coup, je me suis dis que j'allais présenté 10 blogs que j'aime suivre et qui font augmenter ma PAL (ou ma wish-list) comme pas possible.
 
Je remercie tout de même Frogzine pour son thème du jour (voici la page de tous les thèmes d'ailleurs).
 
 
 
*****
 
Mon N°1, vous le connaissez tous..
Il n'y a pas un article ou Jonathan (The Book Lovers) de me donne pas envie d'acheter un nouveau livre.. C'est grave, je vous jure !
 
 
 
N°2, c'est avant tout une auteure que j'adore mais elle me recommande toujours énormément d'ouvrages (surtout des mangas) et chronique de temps en temps sur le blog de Marine (La Livrothèque), il s'agit d'Aurélie Chateaux-Martin.
 
 
 
N°3, Carole de My-Books, un blog que je suis régulièrement et sur lequel je découvre bien des pépites.
 
 
 
N°4, Cali de L'Instant Cali, un blog découvert depuis peu grâce à L'Attelage et avec qui je corresponds beaucoup, surtout via le Discord.
 
 
 
N°5, Marion de Plume de Soie, un blog très agréable et une personne des plus adorables.
 
 
 
N°6, Mélanie du blog L'Evasion Littéraire, visuellement, son blog est magnifique et j'adore ce qu'elle peut faire de celui-ci.
 
 
 
N°7, Marine du blog Winter is Reading, booktubeuse et blogueuse, ma PAL ne cesse d'augmenter quand je passe sur son blog ou que je regarde l'une de ses vidéos. Un blog magnifique et une personne adorable.
 
 
 
N°8, Lemon June, une jeune femme pleine de vie qui sort toujours de merveilleuses vidéos.
 
 
 
N°9, Elyza, rares sont les vidéos ou elle ne me donne pas très envie de découvrir un énième roman.
 
 
 
N°10, Audrey du blog Le Coin d'Audrey, un blog très beau et une personne charmante.
 
 
*****
 
 
 
Il y en a bien entendu beaucoup plus mais, pour une fois, je préfère respecter le quota de 10.

mardi 18 juillet 2017

[Chronique] Une dose d'adrénaline - Thomas Lejeune




Titre : Une dose d'adrénaline
Auteur : Thomas Lejeune
Autoédition
Genre : Policier
Sortie : 8 Février 2017
Pages : 532
Prix : Numérique - Papier




SERVICE PRESSE





Résumé : « Jamais je n’aurais pensé que ce soir-là mon passé me rattraperait, qu’il m’ôterait la vie. »

À Dublin, après sa journée de travail, Emmy sort. Alors qu’elle et Aaron devaient se retrouver le lendemain et se lancer un nouveau défi comme le veut leur amour, personne ne sait où elle se trouve.
Le jeu est-il allé trop loin ?

En charge de l’enquête, l’officier Ermingh qui brigue une promotion est-il le mieux placé pour la résoudre ou trop impliqué dans celle-ci ?

Dans une période où l’Irlande est en proie au chômage et réserve un avenir des plus moroses aux jeunes, envolez-vous pour la Green Erin, au cœur de Dublin et de sa côte et vivez l’histoire « adrénalinée » d’Emmy et Aaron.

Si la vie n’était qu’un jeu, jusqu’où iriez-vous ?





Avis : Tout d'abord, un grand merci à Thomas Lejeune pour la proposition et l'envoi de son second roman au format numérique. Je tiens également à m'excuser pour le retard de lecture et donc de cette chronique.

J'ai lu sa première enquête (Renversant) il y a un moment déjà et je me souviens avoir beaucoup aimé. Du coup, j'ai été très heureuse de découvrir le message de l'auteur et ainsi voir cette très gentille proposition.

Nous avons ici des personnages très attachants que nous découvrons petit à petit au fil des pages. Grâce à eux et à la merveilleuse plume de Thomas, j'ai pu voyagé au delà de ma petite ville et découvrir l'Irlande.
En plus de nous faire découvrir un merveilleux pays, l'auteur maitrise parfaitement le suspense durant la totalité du récit. Nous sommes littéralement scotchés à notre lecture et la quitter en devient tout de suite plus compliquer.

C'est haletant, oppressant et tous les éléments sont réunis pour nous faire passer un excellent moment en compagnie d'une plume de qualité et de protagonistes tant touchants qu'attachants.

Je recommande fortement les écrits de cet auteur et, personnellement, j'attends son troisième ouvrage avec une impatience sans nom !





Note : ★★★★★